France Télécom teste en ce moment un service de prise de rendez-vous automatisée entre les patients et leurs médecins. Accessible à tout moment par téléphone, Internet et minitel et développé par...

France Télécom teste en ce moment un service de prise de rendez-vous automatisée entre les patients et leurs médecins. Accessible à tout moment par téléphone, Internet et minitel et développé par les chercheurs de France Télécom, ce service expérimental permet actuellement à un millier de patients d’accéder en permanence à l’agenda de leurs médecins et de choisir le créneau qui leur convient le mieux pour le rencontrer. Ces patients peuvent aussi bénéficier d’un rappel automatique par SMS ou e-mail de leur rendez-vous à une échéance convenue. L’agenda du professionnel de santé est placé sur une plate-forme de service connectée aux réseaux de téléphonie (fixe / mobile) et de données (Internet / minitel). Le médecin paramètre son agenda, en définissant les horaires d’ouverture de son cabinet, les plages disponibles à la prise de rendez-vous, et la durée standard des visites. Ensuite il détermine quels sont les patients qui pourront accéder à ce service. Grâce à un identifiant et un mot de passe, les patients peuvent alors prendre ou annuler un rendez-vous à tout moment, 24h/24 et 7j/7, sans déranger leur interlocuteur. Il leur suffit d’accéder à l’agenda par téléphone, grâce à un serveur vocal, par Internet, PDA ou minitel. Une fonction leur permet également d’activer un rappel de leur rendez-vous par SMS ou e-mail. Le médecin peut consulter en temps réel les rendez-vous pris par ses patients. A son cabinet, il lui suffit de se connecter à Internet via une connexion ADSL. En visite à domicile, il utilise son PDA connecté à Internet par le GPRS et bientôt l’UMTS. Il peut aussi prendre ou annuler lui-même des rendez-vous. Des "pilotes" de pré-commercialisation sont prévus fin 2005 dans des domaines professionnels dont l’activité nécessite une planification optimale des prises de rendez-vous. Elles permettront de vérifier la faculté de prise en main et l'utilisation réelle du service et de collecter des informations sur l'utilisation des différents canaux d'accès et les interactions d'usage entre ces canaux. Le développement commercial de ces applications est en cours et pourrait intervenir d'ici fin 2005-début 2006.(Atelier groupe BNP Paribas - 03/12/2004)