Basée à Sunnyvale en Californie, Fujitsu Softek, formée dans le cadre du remaniement global de l’infrastructure informatique et de la stratégie de services nord-américaines de Fujitsu, intègre les ...

Basée à Sunnyvale en Californie, Fujitsu Softek, formée dans le cadre du remaniement global de l’infrastructure informatique et de la stratégie de services nord-américaines de Fujitsu, intègre les ressources intellectuelles et opérationnelles de Fujitsu Limited et de sa filiale Amdahl Corporation. Fujitsu Softek, spécialisée dans les logiciels de stockage, compte parmi son portefeuille de produits de stockage, la suite logicielle Softek TDMF, leader sur le marché, développée et commercialisée à l’origine par la Division Logiciels d’Amdahl. 40 % environ des plus importantes sociétés au monde utilisent Softek TDMF avec un degré de satisfaction très important. Fujitsu Softek s’articule autour de cinq axes distincts d’activités: gestion du stockage de données comprenant la sauvegarde et la récupération, infrastructure de stockage recouvrant le déplacement et la copie de données, gestion de ressources de stockage, contrôle de la qualité de service et consulting professionnel. Selon Yasushi Tajiri, PDG d’Amdahl, «Fujitsu Softek jouera un rôle central dans le développement des parts de marchés et des recettes de Fujitsu sur les marchés nord-américain et européen qui, ensemble, représentent 85 % du marché mondial des logiciels en gestion de stockage». Président de la division Amdahl Software, Steven F.X. Murphy est nommé PDG de Fujitsu Softek. Le siège européen de la société est implanté à Londres avec des filiales dans les plus grands pays européens, notamment en Irlande, France, Italie, Allemagne. La société table sur des recettes de plus de 90 millions de dollars dès la première année avec un effectif initial de 285 employés. Selon Dataquest, les recettes mondiales tirées de la gestion de stockage devraient doubler d’ici 2003 et atteindre 14,7 milliards de dollars en 2004. Pour sa part, Forrester Research estime que les entreprises vont multiplieur par 10 leurs capacités moyennes de stockage en ligne dans les cinq prochaines années. Le stockage et l’administration associée représenteront 17 % des budgets actuels pour les systèmes informatiques en 2003, contre 5 % aujourd’hui. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 3/04/2001)