forte baisse. Selon le bilan définitif des fusions-acquisitions pour les TMT dans le monde entier publié par Thomson Financial, les annonces de fusions-acquisitions impliquant une cible ou un acq...

forte baisse. Selon le bilan définitif des fusions-acquisitions pour les TMT dans le monde entier publié par Thomson Financial, les annonces de fusions-acquisitions impliquant une cible ou un acquéreur faisant parti des TMT a chuté cette année (1/01/2001 au 18/07/2001) de 75 % avec 254 milliards de dollars, contre 1 005 milliards de dollars pour la même période en 2000. Le nombre d’opérations est passée de 8 858 en 2000 à 5 689 en 2001. Les annonces de fusions-acquisitions dans le secteur TMT représentaient l’an dernier, pour la même période, 47 % des annonces globales, contre 24 % des annonces globales cette année. L’an passé, les entreprises se sont endettées pour se donner les moyens de racheter d’éventuels concurrents. Aujourd’hui, ces mêmes entreprises ne peuvent plus se permettre de racheter d’autres sociétés. Thomson Financial constate que les compagnies américaines ont acquis davantage de sociétés européennes que l’inverse. Toutefois, les pays européens dépassent de loin les Etats-Unis en nombre de montant en dollars dans l’activité des fusions-acquisitions dans les TMT. Les Etats-Unis ont acquis 152 compagnies européennes pour 5,3 milliards de dollars, tandis que les sociétés européennes ont acquis 146 sociétés américaines pour 13,3 milliards de dollars. Ce phénomène est également constaté en Asie. L’Europe a ainsi annoncé l’acquisition de 32 sociétés asiatiques pour 8,3 milliards de dollars tandis que les sociétés américaines ont acquis 57 compagnies asiatiques pour 980 millions de dollars seulement. La baisse mondiale de l’activité économique peut expliquer cette tendance. Le marché domestic le plus important en terme de dollars des fusions-acquisitions annoncées impliquant un acteur TMT depuis le début 2001 est celui des Etats-Unis: 1 607 opérations pour 114 milliards de dollars. Le second est l’Europe avec 2 062 opérations pour 59 milliards de dollars. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 21/08/2001)