L’entreprise commune Galileo, qui gère le programme européen de radio-navigation par satellite, a lancé hier le deuxième appel à propositions pour des activités de recherche. Son budget total est...

L’entreprise commune Galileo, qui gère le programme européen de radio-navigation par satellite, a lancé hier le deuxième appel à propositions pour des activités de recherche. Son budget total est de 67 millions d’euros, et son objectif majeur consiste à soutenir la mise au point d’applications et de récepteurs pour les utilisateurs en vue de l’exploitation du programme européen de radionavigation par satellite.

Le premier appel à propositions pour Galileo dans le cadre du 6e programme-cadre de recherche avait été un succès pour le groupe, puisque huit grands projets de recherche ont débuté en 2003 pour un budget total de 19 millions d’euros. Ce deuxième appel à propositions couvre des applications dans des domaines classiques tels que les services basés sur la localisation, les applications dans le domaine des transports routiers, maritimes, aériens et ferroviaires.

Il couvre également des marchés de niche tels que le transport multimodal, la gestion des situations de crise et l’application des lois, l’énergie, la recherche scientifique, l’agriculture, les cadastres, le génie civil, etc. Bruxelles a fait remarquer qu’une attention particulière serait accordée à la participation des petites et moyennes entreprises.

Rappelons que les objectifs du programme Galileo sont autant civils - localisation de bateaux, voitures, flottes de camions ou encore avions - que militaires, pour le guidage des missiles notamment. Le système repose sur 30 satellites postés sur trois orbites terrestres circulaires de 23 616 km d’altitude. Deux centres de contrôle seront mis en place en Europe pour suivre le fonctionnement des satellites et gérer les systèmes de navigation. Le premier satellite doit être lancé avant la fin 2005.

(Atelier groupe BNP Paribas - 04/06/2004)