Au 4ème trimestre 2001, Gemplus, spécialiste mondial des solutions basées sur carte à puce, a réalisé un chiffre d’affaires de 251 millions d’euros, en baisse de 35 % par rapport au 4ème trimestre 2...

Au 4ème trimestre 2001, Gemplus, spécialiste mondial des solutions basées sur carte à puce, a réalisé un chiffre d’affaires de 251 millions d’euros, en baisse de 35 % par rapport au 4ème trimestre 2000. Le résultat d’exploitation fait apparaître une perte de 55 millions d’euros. La perte opérationnelle est de 29,3 millions d’euros hors charges liées à la restructuration menée en 2001, contre un bénéfice d’exploitation de 47,3 millions d’euros au 4ème trimestre 2000. La perte nette s’élève au 4ème trimestre à 59,9 millions d’euros. Sur l’ensemble de l’année 2001, le chiffre d’affaires atteint 1,023 milliard d’euros, en baisse de 15 % par rapport à 2000 (1,205 milliard d’euros). Le résultat opérationnel enregistre une perte de 154 millions d’euros. Hors charges exceptionnelles, la perte opérationnelle s’élève à 81 millions d’euros, contre un bénéfice opérationnel en 2000 de 127 millions d’euros. La perte nette atteint 100 millions d’euros, contre un bénéfice net en 2000 de 99 millions d’euros. Ron Mackintosh, CEO de Gemplus International, déclare «nos résultats financiers reflètent le ralentissement important subi par l’industrie des télécommunications mobiles en 2001. 2002 sera une année de transition. Mais je suis confiant: la stratégie que nous mettons en place est la meilleure pour exploiter les points forts de Gemplus, replacer le groupe sur la voie d’une croissance soutenue et rentable et apporter une valeur ajoutée à nos clients». Le groupe annonce la mise en place d’un projet de restructuration et d’amélioration de sa compétitivité pour ajuster sa structure de coûts, dont les premiers effets devraient se faire sentir dès le 3ème trimestre 2002. Ce projet entraînera une baisse des effectifs du groupe. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 7/02/2002)