Gemplus (http://www.gemplus.com), n° 1 mondial des solutions cartes à puce, a signé en décembre dernier un protocole d’accord avec K-Laboratory Co Inc (http://www.klab.org), basé à Tokyo, leader s...

Gemplus (http://www.gemplus.com), n° 1 mondial des solutions cartes à puce, a signé en décembre dernier un protocole d’accord avec K-Laboratory Co Inc (http://www.klab.org), basé à Tokyo, leader sur le marché japonais du développement des applications mobiles en Java et des plates-formes technologiques mobiles. Les deux partenaires vont étudier et développer en commun une architecture sécurisée pour le chargement d’applications Java dédiées aux téléphones mobiles. Au Japon, Java est le langage par excellence des services électroniques nomades. Java permet de créer des interfaces conviviales dont bénéficient déjà des millions d’abonnés. 30 millions de portables compatibles Java ont été vendus en 2001. Les prévisions portent sur 400 millions d’unités en 2003 et 1 milliard 100 millions en 2006. Le protocole d’accord recouvre la mise à disposition d’une architecture ouverte et sécurisée pour le développement d’applications distribuées entre téléphone mobile,cartes à puce et serveurs, le développement de services nomades utilisant conjointement les capacités techniques du portable et celles de la carte à puce et la gestion des droits de données numériques comme la copie ou la gestion des licences d’utilisation. Ayant commercialisé la première carte 3G, Gemplus est le fournisseur des cartes USIM pour les portables troisième génération FOMA de NTT DoCoMo. K-Laboratory était à l’origine le département R&D de Cybird, premier fournisseur de contenus nomades au Japon. Etablie en aout 2000, K-Laboratory a produit de nombreuses applications mobiles en Java, mises en œuvre sur des logiciels conçus aussi par elle, comme des machines virtuelles légères et de nombreux moteurs d’animation destinés aux millions d’abonnés des sites web NTT DoCoMo, J-Phone et KDDI. Depuis sa création, K-Laboratory a diffusé ses contenus «divertissement» et «information» auprès de plus de 7 millions d’abonnés au Japon. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 8/01/2002)