A mesure que les pages web se développent, notamment grâce aux « blogues », il devient de plus en plus difficile d’accéder rapidement à des sources d’informations pertinentes par rapport à sa ...

A mesure que les pages web se développent, notamment grâce aux « blogues », il devient de plus en plus difficile d’accéder rapidement à des sources d’informations pertinentes par rapport à sa recherche initiale. C’est pour cette raison que Google est en train de travailler sur la séparation entre les recherches sur les blogues et celles sur les sites web « traditionnels ».

Au sein des entreprises, des systèmes de classement par groupes terminologiques (les taxonomies), se développent de plus en plus. Dans cette lignée, les chercheurs de "l'Austrian Research Institute for Artificial Intelligence" (OeFAI) ont évalué plusieurs fonctionnalités terminologiques utilisées pour définir des « ontologies » (spécifications explicites que les moteurs de recherche exploitent pour renvoyer des résultats appropriés).

Selon cette étude, la killer application est celle qui permet à l'utilisateur de spécifier aisément la relation entre rappel (quantité) et précision (qualité). Testée avec des données réelles, elle s'est révélée extrêmement performante et a été validée par des spécialistes. « Cette innovation convient à toutes les disciplines, mais se révèle particulièrement utile dans celles qui recourent à une terminologie étendue et très élaborée (biologie et médecine, notamment). » précise le communiqué de l’OeFAI.

A signaler par ailleurs, la possibilité de télécharger gratuitement sur le site de l’Adit belge http://www.be.adit.fr/japon/rapports/SMM03_046/ un rapport sur le concept « Ba », introduit en 1996 par Ikujiro Nonaka et Noboru Konno. Celui-ci joue un rôle fondamental dans la voie japonaise de la gestion du savoir et s'impose depuis peu dans le jargon spécialisé du Knowledge Management, en dehors de l'archipel.

L'approche que font les Japonais du KM se veut distincte de celle qui a lieu en Amérique du Nord, considérée comme trop orientée technologies de l'information (« IT oriented »). Pour traduire ce mot-concept, l’Adit propose « la formulation de communauté stratégique de connaissance ». Ce rapport succinct expose notamment un exemple d'application du concept « Ba » dans le programme Human Health Care, réalisé au sein du groupe pharmaceutique japonais Eisai.

(Atelier groupe BNP Paribas – 09/07/2003)