En 2001, GFI Informatique a réalisé un chiffre d’affaires de 607,3 millions d’euros, en hausse de 18,5 % par rapport à 2000 (512,4 millions d’euros). Présent dans douze pays, GFI Informatique ...

En 2001, GFI Informatique a réalisé un chiffre d’affaires de 607,3 millions d’euros, en hausse de 18,5 % par rapport à 2000 (512,4 millions d’euros). Présent dans douze pays, GFI Informatique a réalisé 42 % de ses activités hors de France, avec un chiffre d’affaires de 257 millions d’euros, soit une progression de 29 % par rapport à 2000 (200 millions d’euros). Le groupe réalise 27 % de son chiffre d’affaires en Europe du Sud, avec plus de 2 000 collaborateurs en Espagne, Portugal et Italie. L’Europe du Nord génère 15 % du chiffre d’affaires. La croissance moins élevée dans cette zone est due essentiellement au ralentissement annoncé des activités de la filiale anglaise et à un réajustement de la sous-traitance. Le résultat opérationnel atteint 60,8 millions d’euros (+ 10,7 % par rapport à 2000). Le résultat net part du groupe avant survaleurs s’élève à 37,7 millions d’euros (+ 18,2 %). En 2001, GFI Informatique a cédé des activités non stratégiques et moins rentables (revente de matériel et de réseaux). Quatre acquisitions ciblées ont été réalisées : les sociétés IXI et Calléo dans le domaine du consulting, la société SKR en Allemagne et la société Soluzioni en Italie. Une joint-venture, baptisée Engisanità, leader dans le secteur de la santé, a été créée en Italie avec le groupe Engineering. GFI Informatique a renforcé son organisation pan européenne en nommant un directeur de l’Europe du Sud et du Maroc où le groupe vient de créer une joint-venture importante avec l’ONA. GFI Informatique a aussi nommé des directeurs des offres stratégiques et des secteurs européens. Le groupe intensifie le développement de ses activités d’outsourcing en France et en Europe afin que la part de ces activités représente d’ici 5 ans plus du quart de ses revenus. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 28/03/2002)