Google ajoute une corde à son arc en annonçant, mercredi, la signature d'un accord avec la Nasa. Il débouchera sur la création d'un centre de recherche de 92 000 mètres carrés sur une ancienne...

Google ajoute une corde à son arc en annonçant, mercredi, la signature d'un accord avec la Nasa. Il débouchera sur la création d'un centre de recherche de 92 000 mètres carrés sur une ancienne base militaire.
Le centre pourrait devenir, d'après Geoffrey Bowker, directeur de l'Université de technologie, science et société de Santa Clara, "l'épicentre de l'innovation dans la Silicon Valley". "Nous n'avons pas, depuis la fermeture du Xerox Park, d'endroit où les gens peuvent se rencontrer et partager leurs idées"
Le moteur de recherche et l'organisme public vont collaborer dans de nombreux domaines : solutions technologiques, gestion de données et les nanotechnologies. "Google et la Nasa partagent le même désir de rendre l'information accessible aux gens du monde entier", explique Eric Schmidt, le PDG de la firme.
Le partenariat entre Google et la Nasa se fait dans une période de croissance forte pour le moteur de recherche qui embauche dix nouveaux employés chaque jour. Les analystes pensent que l'entreprise a de grandes ambitions qui vont bien au-delà de la recherche d'information et qui pourraient aller jusqu'à menacer la suprématie Miscrosoft.
Aucune précision sur les termes financiers de l'accord n'a été révélée.
La Nasa ne cache pas son enthousiasme envers ce projet de collaboration. "Notre partenariat présente un spectre très large de bénéfices potentiels pour le programme spatial", a déclaré Scott Hubbard, le directeur du centre Ames, lors d'une conférence de presse.
Après la confirmation, la semaine dernière, des tests sur un service Wifi, Google poursuit la diversification de ses activités... loin de la recherche d'information.

(Atelier groupe BNP Paribas- 29/09/2005)