Google a bien retenu la leçon : la publicité en ligne est une véritable manne. Le champion de la recherche sur Internet a publié au titre du premier trimestre 2005 un chiffre d'affaires record de...

Google a bien retenu la leçon : la publicité en ligne est une véritable manne. Le champion de la recherche sur Internet a publié au titre du premier trimestre 2005 un chiffre d'affaires record de 1,26 milliard de dollars, en hausse de 93 % sur un an, et un bénéfice net de 369 millions de dollars. Soit six fois plus que la performance signée par le moteur au premier trimestre 2004 (64 millions de dollars).

Sur les ventes, 584 millions de dollars ont été rapportés par le réseau Google au travers de ses programmes AdSense. Cela ne suffit désormais plus à Google, qui a décidé de ne pas se cantonner aux liens sponsorisés mais de jeter un œil du côté des bannières animées.

Que les adeptes du moteur, qui apprécient sa simplicité et le dénuement de ses pages, se rassurent : Google se refuse à afficher des bannières publicitaires sur ses propres pages. Il s'agira pour lui de jouer les intermédiaires entre les annonceurs, qui le paient, et son réseau de sites partenaires, qu'il paie pour afficher les bannières de ses clients.

Les annonceurs choisissent les catégories de sites sur lesquels ils souhaitent que leurs publicités apparaissent, ils paient ensuite Google pour l'affichage de 1000 bannières que le moteur distribue au gré de son réseau partenaire. Le tout aux enchères : plus l'annonceur est généreux, et plus il se verra attribuer des places de choix !

(Atelier groupe BNP Paribas - 26/04/2005)