4 % des salariés en France sont des télétravailleurs. Bien que ce pourcentage soit en forte progression depuis un an, il reste faible comparé à celui des pays à taux moyen comme les Pays-Bas ...

4 % des salariés en France sont des télétravailleurs. Bien que ce pourcentage soit en forte progression depuis un an, il reste faible comparé à celui des pays à taux moyen comme les Pays-Bas ou l’Allemagne (environ 7 %), ou des pays à taux élevés comme le Danemark ou les Etats-Unis (12 %). De 1995 à 2000, le taux de croissance en Europe s’établit à 17 % par an. Le nombre de télétravailleurs européens était évalué à 9 millions de personnes en 2000. Lors de la clôture du colloque sur le télétravail en Europe, Claudie Haigneré, ministre chargée de la Recherche et des nouvelles technologies, a déclaré « L’Etat (...) doit promouvoir la pratique du télétravail ». La ministre a ainsi présenté quatre axes de travail : - le développement de l’accès Internet dans les territoires. Les taux de télétravail dans chaque pays sont proportionnels au taux de diffusion de l’Internet. - l’adaptation du droit social ou des critères de valorisation professionnelle. - la création d’un observatoire des bonnes pratiques du télétravail. - la recherche sur l’impact du télétravail sur le développement durable. En outre, Claudie Haigneré a « invité fortement les entreprises françaises et leurs salariés à se pencher plus largement sur l’expérience acquise dans d’autres pays ». Le gouvernement devra examiner les aménagements réglementaires nécessaires pour lever les handicaps pouvant subsister « le télétravail est un outil à exploiter beaucoup plus largement ». (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 02/10/2002)