Regroupant les intérêts familiaux de Bernard Arnault, le groupe Arnault a annoncé hier la création d'une société, baptisée Europ@web, dotée d'un capital de 500 millions d'euros (3,3 milliards de F e...

Regroupant les intérêts familiaux de Bernard Arnault, le groupe Arnault a annoncé hier la création d'une société, baptisée Europ@web, dotée d'un capital de 500 millions d'euros (3,3 milliards de F environ), provenant de la fortune de la famille, "dont la mission sera d'investir dans les nombreuses opportunités offertes par Internet en Europe et aux Etats-Unis". Ce holding prendra "des positions stratégiques et constituera un portefeuille d'investissements dans des sociétés du secteur Internet à port potentiel de croissance". Bernard Arnault présidera le conseil d'administration d'Europ@web. Dans un communiqué, le groupe Arnault précise qu'Europ@web sera fondée à "établir des liens avec d'autres acteurs européens, tels que Vivendi". Des contacts seraient d'ores et déjà en cours avec le groupe de Jean-Marie Messier. Le groupe Arnault a déjà beaucoup investi dans Internet. En effet, le patron de LVMH détient déjà des participations dans des sociétés cotées comme @Home, Cisco et eBay. Il est aussi actionnaire de 20 start-up et autres sociétés dont les activités vont de la vente de produits pharmaceutiques (Planet Rx) à celle de cadeaux ou de fleurs (1-800 Flowers), sans oublier Webvan, le premier site web de supermarchés ou e-loan, un des principaux fournisseurs de crédits immobiliers en ligne. Les montants de ces investissements n'ont pas été dévoilés. Le groupe aurait investi 24 millions de F pour acquérir 20 % de icollector, un site de ventes aux enchères et près de 170 millions de dollars (165 millions d'euros) pour participer à une augmentation de capital de Datek Online, une société de courtage américaine gérant plus de 7 milliards de dollars avec 250 000 clients. De plus, en collaboration avec Kingfisher (Darty), il vient de lancer Libertysurf dans l'accès gratuit à Internet. Si le Groupe Arnault regroupe l'essentiel des participations "Internet", cela ne veut pas dire pour autant que l'on n'en trouvera pas dans les autres sociétés du groupe. Ainsi, en septembre, LVMH lancera "sephora.com" appelé à devenir le principal site de produits de beauté sur Internet. (La Tribune - Les Echos - Le Figaro - Libération - 1er/07/1999)