grands marchés européens. Doté d'une structure e-business directement rattachée au directoire, AXA compte en France 800 courtiers connectés à un service extranet lancé fin 1998 (tarification en a...

grands marchés européens. Doté d'une structure e-business directement rattachée au directoire, AXA compte en France 800 courtiers connectés à un service extranet lancé fin 1998 (tarification en assurance-dommages, simulations produits et assurance-vie) et deux sites en ligne fonctionnant respectivement depuis mars et juillet 1999. Au 31 décembre 1999, sa filiale de courtage en ligne, DLJdirect totalisait outre-Atlantique 752 000 comptes (+ 38 % par an sur les cinq dernières années), 14 000 en Grande-Bretagne et 29 000 au Japon (en partenariat avec Sumitomo). DLJdirect sera lancée avant la fin 2000 en Allemagne et à Hong Kong (en partenariat avec Hutchison Whampoa). Le groupe s'est aussi lancé dans la vente en ligne d'assurance automobile. En 1999, 9 600 contrats ont été vendus en Allemagne et depuis janvier 1 000 au Japon. Dans les douze mois à venir, AXA va lancer un portail financier pour chacun de ses quatre principaux marchés européens : l'Allemagne, la Belgique, la France et le Royaume-Uni. Ces portails proposeront des produits bancaires, du courtage, des placements et de l'assurance et pourraient accueillir les produits des partenaires, comme le fait AXA Financial aux Etats-Unis. En 2000, AXA devrait investir entre 700 millions et 1 milliard d'euros sur l'Internet, dont 300 millions pour DLJdirect, 200 à 400 millions pour le capital-risque, 80 millions pour les portails européens et 80 millions pour le portail américain. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 17/03/2000)