Selon cette étude, 1998 aura été la meilleure année publicitaire depuis le début de la décennie. Les investissements du marché publicitaire français se sont élevés l'an dernier à 166,1 milliards d...

Selon cette étude, 1998 aura été la meilleure année publicitaire depuis le début de la décennie. Les investissements du marché publicitaire français se sont élevés l'an dernier à 166,1 milliards de F (25,3 milliards d'euros) en progression de 4,9 %. "France Pub" prévient toutefois que 1999 devrait voir un net ralentissement avec une progression des dépenses publicitaires limitée à 3,9 %. Malgré un taux de croissance proche de 100 %, la publicité sur Internet reste un moyen de communication encore très modeste. En prenant en compte les créations de sites Web et CD-Rom promotionnels par les entreprises, Havas chiffre les investissements multimédias l'an dernier à 1,28 milliard de F, soit une progression de 98,4 % par rapport à 1997. Ce chiffre représente toutefois moins de 1 % de l'investissement global. L'achat d'espace multimédia proprement dit, sous forme de "bannière électronique" ne représente que 80 millions de F, contre 40 millions en 1997. Ayant annoncé pour 1998 "l'an 1 de la pub sur Internet", "France Pub" promet une forte croissance de la pub multimédia en 1999, sans toutefois la chiffrer. 67 % des annonceurs estiment que la publicité sur Internet va devenir incontournable, 68 % reconnaissent qu'elle permet de toucher des cibles précises et 66 % qu'elle est indispensable au maintien de la compétitivité. Toutefois, Havas affirme que la majorité des annonceurs estiment que les mesures d'audience ne sont pas fiables. Les deux tiers craignent "qu'une présence sur Internet n'entraîne le risque d'être sollicité par des importuns". (Les Echos - Le Monde - la Tribune - 18/02/1999)