A l'aide de modélisation 3D et de capteurs, des chercheurs imaginent un nouvel uniforme pour les joueurs de hockey. But de la manoeuvre: adapter leur tenue aux exigences du terrain et améliorer les performances sportives...

A l'aide de modélisation 3D et de capteurs, des chercheurs imaginent un nouvel uniforme pour les joueurs de hockey. But de la manœuvre: adapter leur tenue aux exigences du terrain et améliorer les performances sportives.
 
Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) a développé, en partenariat avec l'équipementier Reebok, des nouveaux prototypes d'uniformes pour les hockeyeurs de la National Hockey League (NHL). Cet uniforme nouvelle génération a été mis au point pour aider ces sportifs à améliorer leurs performances. Les prototypes ont été essayés en soufflerie, notamment pour tester leur niveau de résistance à l'air. Plus la résistance est grande, et plus la perte sur le plan de la vitesse est importante. Un patineur a ainsi été chargé de revêtir les prototypes d'uniforme pour procéder à des essais.
 
Trouver la plus faible résistance à l'air
 
Dans une soufflerie, il a prix différentes positions fréquemment utilisées par les hockeyeurs. Grâce à des caméras et à des capteurs apposés sur l'uniforme, les chercheurs du MIT ont ainsi pu en mesurer les performances aérodynamiques et améliorer l'uniforme pour qu'il génère 5% en moins de résistance à l'air que l'ancien équipement. Pour que leur uniforme protecteur soit vraiment confortable, les chercheurs ont également conçu un prototype qui retient moins l'humidité et la transpiration générées par l'effort. Pour développer un tissu capable d'être en permanence bien aéré et de bien gérer la chaleur, les chercheurs du MIT ont numérisé en 3D les corps d'athlètes habillés des prototypes testés.
 
Des tissus plus aérés
 
En faisant appel à un test d'effort, les scientifiques ont pu mesurer les parties du corps où la température s'élève notablement et est à l'origine d'une importante sudation. Ainsi, à la fin du test, chaque morceau de l'uniforme a été pesé pour déterminer le taux d'humidité absorbé dans le tissu. Par rapport au précédent uniforme utilisé par les hockeyeurs américains, les prototypes testés par le MIT auront maintenant 10% d'humidité en moins à absorber. Le tout, grâce à une meilleure aération du tissu. Afin d'être testés sur le terrain, les prototypes ont été portés en juin dernier par l'équipe des Boston Bruins lors d'un de leurs matchs. Les autres clubs américains de hockey devraient adopter cet uniforme dernier cri lors de la prochaine saison.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 03/07/207)