La plupart des internautes américains savent à 70 % ce qu'est un « hotspot » (lieu public équipé d'un réseau sans fil permettant une connexion nomade à Internet). Par contre, ils ne sont que 6 % à...

La plupart des internautes américains savent à 70 % ce qu’est un « hotspot » (lieu public équipé d’un réseau sans fil permettant une connexion nomade à Internet). Par contre, ils ne sont que 6 % à s’être déjà connecté dans un de ces lieux publics. Une étude du cabinet Jupiter Research conclut de ces chiffres que ce marché n’a toujours pas décollé aux Etats-Unis, et que les fournisseurs d’accès Internet des « hotspots » devront donc revoir leurs plans de retour sur investissement. Ce qui signifie regarder au-delà de leur cible première, les consommateurs finaux.

En effet, les particuliers ne constituent pas une manne pour les FAI : 1 % des personnes sondées seulement ont déjà payé pour avoir un accès Internet dans un « hotspot ». Globalement, la familiarité des sondés avec les « hotspots » dépend du niveau de revenus des usagers : 15 % des personnes gagnant plus de 100.000 dollars par an ont déjà utilisé l’accès à Internet dans un « hotspot » et 83 % sont au fait des possibilités offertes par ce service.

Les analystes de Jupiter Research ont également établi un parallèle entre les lieux dans lesquels les usagers se connectent majoritairement, et les populations que les FAI doivent cibler. 2 % des personnes qui se sont connectées dans un « hotspot » l’ont fait dans un hôtel et 1,7 % dans un aéroport. Pour les auteurs de l’étude, ces chiffres doivent encourager les FAI à se concentrer sur les populations nomades, en particulier sur les travailleurs d’affaires, qui ont besoin d’une connexion Internet dans chaque lieu où ils se trouvent.

(Atelier groupe BNP Paribas – 24/11/2003)