L’industrie informatique est en train de s’offrir une drôle de publicité. Hewlett-Packard a ouvert le bal en annonçant vendredi le rappel de pas moins de 900.000 ordinateurs portables de marque...

L’industrie informatique est en train de s’offrir une drôle de publicité. Hewlett-Packard a ouvert le bal en annonçant vendredi le rappel de pas moins de 900.000 ordinateurs portables de marque HP et Compaq, au motif que certaines puces mémoires équipant ces machines étaient défectueuses. A charge pour le constructeur, maintenant, de rappeler ses clients pour les prévenir de ce désagrément et leur annoncer qu’un programme de remplacement gratuit de ces composants a été lancé. Les puces mises en cause sortent des usines de Micron Technology, Infineon Technologies, Samsung Electronics et Winbond Electronics. Ce qui implique, comme l’a expliqué HP, que beaucoup d’autres constructeurs pourraient être concernés par le phénomène. En attendant, les utilisateurs saisis d’un sérieux doute peuvent se connecter au site Internet de HP, pour tester leur machine. Quasiment au même moment, le fabricant de microprocesseurs Intel faisait une annonce presque identique à celle de HP. Le groupe a annoncé avoir rappelé des jeux de composants auprès des constructeurs informatiques, sans en préciser le nombre. Il s’agit des chipsets Grantsdale, qui équipent les Pentium 4 et ont été lancés cette semaine… Le nombre d’ordinateurs déjà dans les mains des utilisateurs finaux devrait donc être assez limité. Intel a également précisé que la faille avait été identifiée et que les Grantsdale étaient désormais parfaitement au point, sans défaut. (Atelier groupe BNP Paribas – 28/06/2004)