Pour ne pas être en retard sur le secteur de l'identification par fréquence radio, la société Hewlett-Packard vient d'annoncer qu'elle investirait 150 millions de dollars sur les cinq prochaines...

Pour ne pas être en retard sur le secteur de l'identification par fréquence radio, la société Hewlett-Packard vient d'annoncer qu'elle investirait 150 millions de dollars sur les cinq prochaines années dans le développement de cette technologie.

Cette somme ne représente qu'environ 1 % des investissements de HP en matière de Recherche & Développement, mais selon Franz Lanza, responsable RFID, elle devrait permettre à la firme d'être compétitive face aux autres acteurs du marché comme Sun Microsystems ou Symbol Technologies.

Les perspectives dans le secteur de la RFID s'annoncent excellentes : selon l'analyste In-Stat, ce marché pourrait atteindre 7 milliards de dollars d'ici 2009. Pourtant, les projets liés à la RFID sont loin de faire l'unanimité : beaucoup craignent que cela se traduise par une intrusion dans la vie privée des gens.

Cependant, les services rendus seront tels que Franz Lanza reste optimiste. Pour lui, tous les secteurs seront amenés à utiliser la RFID, même ceux où on ne l'attend pas. Il prend l'exemple d'un cabinet d'avocats : "Si un dossier est perdu et que vous devez vous présenter à la Cour dans une demi-heure, de quel autre moyen disposez-vous ?".

HP compte développer la technologie RFID pour la commercialiser sous licence aux entreprises qui fabriqueront les équipements. Microsoft s'est également penché sur la question, et vient de faire la démonstration à Taïwan d'une plateforme RFID destinée aux services postaux. Le système permet de connaître à tout instant la position d'un colis au sein du réseau de livraison. En France, IBM et la Sernam préparent un dispositif similaire.

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/08/2005)