Les robots vont envahir nos chaumières. C’est la prédiction de la commission économique de l’Organisation des Nations Unies (Onu), qui vient de publier un rapport sur les robots à usages...

Les robots vont envahir nos chaumières. C’est la prédiction de la commission économique de l’Organisation des Nations Unies (Onu), qui vient de publier un rapport sur les robots à usages personnel et domestique. L’institution a pu en recenser 1,3 million à la fin 2003, dont 607.000 sont employés à usage domestique et 691.000 pour les loisirs.

Selon l’Onu, c’est principalement l’usage domestique qui devrait « booster » l’utilisation des robots. Le marché peut déjà miser sur une diffusion importante des robots aspirateurs, dont le fonctionnement n’implique pas d’intervention humaine puisqu’ils sont capables de détecter les obstacles et de les contourner.

L’Onu table également sur le succès, ces prochaines années, des robots capables d’escalader des immeubles et d’en laver les vitres, ou encore de plier du linge dans les pressings, de faire la cuisine, de réaliser des soins médicaux… Après tout, les robots ont bien trouvé leur place dans les usines et sur les chaînes de fabrication, alors pourquoi pas chez les particuliers, dans les hôpitaux, aux sièges des entreprises ?

Pourquoi pas, en effet ? Il reste quelques pas à franchir pour que l’homme se rapproche en toute confiance de son « cousin » l’humanoïde. La science-fiction n’arrangeant rien, le robot a encore du mal à trouver du crédit auprès du public. Il n’empêche que l’Onu table sur huit millions de robots à usage domestique ou personnel dans le monde en 2007 !

(Atelier groupe BNP Paribas - 21/10/2004)