La Dresdner Bank a confié à IBM la gestion, le développement et la maintenance de sa base de données recensant l'ensemble de ses informations financières. Les deux entités ont signé à Francfort ...

La Dresdner Bank a confié à IBM la gestion, le développement et la maintenance de sa base de données recensant l’ensemble de ses informations financières. Les deux entités ont signé à Francfort lundi un accord à cet effet. Ces dernières années, les deux entreprises ont développé conjointement la base de données, qui collecte, archive et analyse l’information financière, selon divers procédés qui assurent à l’organisme bancaire une qualité dans la recherche et l’utilisation de l’information.

IBM gèrera le système dans son ensemble ; une nouveauté qui s’inscrit dans un programme plus vaste intitulé « New Dresdner », visant un recentrage de la banque sur le cœur de ses compétences. La Dresdner Bank prévoit ainsi de réduire les coûts de maintenance de son système, tout en assurant ses professionnels de la disponibilité d’une information de qualité.

IBM prévoit d’offrir ses services sur le segment de ces bases de données à d’autres entreprises. Sa cible comprend les banques d’investissement et les assureurs, les gestionnaires de capitaux et, plus généralement, les grands groupes. Une ambition compréhensible, au vu de la bonne santé d’un marché qui devrait encore se développer, comme l’ont prévu plusieurs cabinets d’études. Le marché pesait déjà 1,3 milliard de dollars en 2001. Depuis les accords de Bâle II notamment, 25 % des banques se disent concernées par l’outsourcing ou l’achat de services de gestion de l’information financière.

( Atelier groupe BNP Paribas – 23/12/2003)