Les trois sociétés qui développent le processeur Cell – IBM, Sony et Toshiba – ont conjointement dévoilé quelques informations sur ce processeur annoncé comme révolutionnaire. En cours de développement aux Etats-Unis,...

Les trois sociétés qui développent le processeur Cell – IBM, Sony et Toshiba – ont conjointement dévoilé quelques informations sur ce processeur annoncé comme révolutionnaire. En cours de développement aux Etats-Unis, Cell sera utilisé pour la prochaine console de jeux vidéo de Sony, et d'autres produits multimédias des constructeurs japonais à partir de 2005.
Le processeur Cell a une structure « multi-core » et est cadencé à 64 bits, avec plusieurs unités pour les virgules flottantes. Il est spécialement conçu pour travailler en mode multiprocesseur, et la prochaine console de jeux vidéo de Sony, qui succédera à la PS2, pourrait en compter plusieurs.
Avec Cell, il sera possible d'effectuer des calculs exploitables pour les dispositifs multimédias de la prochaine génération, pour la production audiovisuelle ou des systèmes de simulation à usage scientifique. Il est capable de faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation simultanément, comme celui d'un PC, d'une station de travail, de dispositifs connectables au foyer ou console de salon.
Concrètement, un dispositif intégrant ce processeur sera capable d'enregistrer plusieurs émissions en très haute définition en même temps , ou de traiter des images vidéos enregistrées par une caméra à haute définition.
Les trois sociétés à l'origine de ce processeur annoncent avoir déjà conçu un prototype de station de travail utilisant Cell. Sa capacité de calcul atteint 16 téraflops en une unité. Pour information, le record de la performance d'un super-computer, Earth Simulator de NEC, combiné avec 640 unités de calcul, est à 35 téraflops. Les sociétés n'ont pas précisé combien de processeurs Cell sont utilisés dans cette station de travail.