Fujitsu, détenant 100 % du capital d'ICL depuis octobre dernier, veut introduire sa filiale en Bourse d'ici en 2000 et en faire le numéro un européen des services. Dans un premier temps, ICL ser...

Fujitsu, détenant 100 % du capital d'ICL depuis octobre dernier, veut introduire sa filiale en Bourse d'ici en 2000 et en faire le numéro un européen des services. Dans un premier temps, ICL serait cotée à Londres et le titre pourrait être introduit ultérieurement à New York. En fin de semaine dernière, ICL annonçait une nouvelle réorganisation au niveau mondial. Ayant réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 900 millions de F, la nouvelle structure ICL France, opérationnelle depuis le début du mois d'avril, regroupe désormais 7 structures auparavant distinctes (Sorbus, ICL, Retail, ICL Trading, ICL Applications, Max et Vendôme Formations). Avant la réorganisation, la société disposait au Royaume-Uni de 60 entités légales distinctes. PDG d'ICL France et vice-président d'ICL Europe, Edgar Taureau, souligne "il s'agit d'un changement majeur qui nous permettra d'avoir une meilleure visibilité, tant auprès de nos clients que de la communauté financière". Présidée par Keith Todd, ICL conserve une activité de vente de systèmes propriétaire (28 % du chiffre d'affaires l'an dernier de la société en France) après la reprise de la totalité de ses activités micro-informatiques par Fujitsu au niveau mondial. Désormais, ce sont les services (62 % du chiffre d'affaires) et les logiciels applicatifs (10 %) qui représentent les principaux axes de la future croissance de la société. Ces deux activités ont progressé respectivement l'an dernier de 14 % et de 33 %. ICL France a également annoncé une nouvelle offre de services, baptisée "InfraCare", englobant l'ensemble des prestations de la société en la matière, depuis le conseil et le financement jusqu'à la gestion de parcs et la formation des utilisateurs. (Les Echos - 12/04/1999)