IDC vient de publier l'étude la plus ambitieuse effectuée sur les usages d'Internet auprès d'un panel de 28 000 personnes dans 100 pays. Il en ressort qu'Internet n'est plus réservé aux pays riches...

IDC vient de publier l'étude la plus ambitieuse effectuée sur les usages d'Internet auprès d'un panel de 28 000 personnes dans 100 pays. Il en ressort qu'Internet n'est plus réservé aux pays riches. Les pays en voie de développement, comme le Pérou, achètent en effet cinq fois plus via l'Internet que des pays voisins développés comme le Chili. Bien qu'Internet soit global dans sa façon de distribuer l'information, les internautes sont très attachés à la localisation des contenus, des produits et des services proposés. Les modes de connexion sont différents. Les internautes disposant le plus fréquemment d'un point d'accès depuis l'école ou chez des amis sont les latino-américains et les Coréens. Ainsi, 32 % des internautes mexicains et 29 % des coréens ayant répondu à l'enquête ont une connexion scolaire, contre 9 % seulement en Suisse. 89 % des internautes au Danemark ayant participé au sondage disposent d'une connexion à domicile et 76 % à leur travail. La consommation est elle aussi différente en fonction des pays. Avec 70 dollars d'achats en ligne par an, les internautes argentins et américains sont ceux qui dépensent le plus, contre 35 dollars au Danemark et en Espagne. Si 50 % des internautes indiens utilisent Internet pour acheter des cadeaux, 50 % des français le font pour les voyages. 40 % des consommateurs péruviens achètent électroniquement des biens de consommation, tandis que 22 % des américains investissent en ligne. Selon l'étude, les internautes ne sont pas des cols blancs, mais aussi des employés et des mères au foyer. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)