La nouvelle est très importante même si l'on n'en connaît pas encore les conséquences concrètes ! Alors que l'Arcep doit décider le 3 juillet à quelles entreprises elle attribue les licences...

La nouvelle est très importante même si l'on n'en connaît pas encore les conséquences concrètes ! Alors que l'Arcep doit décider le 3 juillet à quelles entreprises elle attribue les licences Wimax régionales, Iliad, seul détenteur d'une licence Wimax nationale depuis le rachat d'Altitude Télécom, ouvre son offre à ses abonnés Free.
 
Concrètement, on ne sait pas trop ce que cela veut dire pour les Freenautes. Iliad explique dans un communiqué que "l’abonné Free Haut Débit, équipé d’un terminal compatible avec le réseau IFW, filiale dédiée au Wimax d'Iliad, pourra bénéficier d’un service d’accès à Internet sans fil dans les grandes villes métropolitaines".
 
Pourra-t-on donc, dans les semaines à venir, se connecter à Internet grâce au réseau Wimax d'IFW ? Rien n'est moins sûr. S'il est aisé de s'équiper d'un dispositif qui capte les ondes Wifi, PDA ou portables, il est plus compliqué d'avoir un terminal Wimax. Les ondes Wimax sont plus fragiles que celle du Wifi, même si la portée de leur émetteur est beaucoup plus étendue.
 
Pour capter des ondes Wimax, il faut que le dispositif soit muni d'une antenne embarquée, d'autant plus puissante que l'on s'éloigne de l'émetteur. On ne voit pas encore dans quelle mesure les abonnés Free vont pouvoir profiter de l'exploitation de la technologie Wimax, à moins que... cette annonce soit suivie du lancement d'un terminal mobile équipé Wimax ou bien qu'Iliad ait trouvé le moyen d'amplifier les ondes pour qu'on les capte plus facilement.
 
Rappelons que le Wimax est considéré comme l'une des solutions pour résorber les zones blanches : "IFW poursuit son déploiement afin d’étendre l’accès haut débit dans des zones mal desservies et travaille également sur les évolutions de la technologie WiMax, dans sa déclinaison 802.16e, afin d’offrir des services innovants dans l’intérêt du consommateur français tout en restant à l’écoute des besoins des collectivités et opérateurs dans une logique d’aménagement harmonieux du territoire", peut-on lire dans un communiqué.
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 07/04/2006)