Iliad peut se féliciter de la bonne santé de Free, son fournisseur d''accès à Internet (FAI). Elle booste ceux du groupe. Le résultat net du groupe a augmenté de 56.5% pour un chiffre d'affaires...

Iliad peut se féliciter de la bonne santé de Free, son fournisseur d"accès à Internet (FAI). Elle booste ceux du groupe. Le résultat net du groupe a augmenté de 56.5% pour un chiffre d'affaires qui, lui, a augmenté de 52.2%.

Comment le groupe compte-t-il maintenir sa place de leader sur le marché de l'ADSL? "Chaque année, on a le sentiment que la concurrence se renforce mais nous constatons que l'innovation continue à fonctionner extrêmement bien au niveau du recrutement d'abonnés mais aussi au niveau des revenus des services 'triple play' (internet, téléphonie, télévision)", a déclaré Olivier Rosenfeld, directeur financier d'Iliad.

L'objectif d'Iliad est d'avoir 1.5 millions d'abonnés ADSL fin 2005 soit 70 % des abonnés dégroupés. Leur point faible est certainement l'instabilité de l'environnement concurrentiel. Mais les points forts sont nombreux. La gestion du groupe est saine et aucun investissement hasardeux n'a été mené pendant la période de la bulle Internet.

La croissance du chiffre d'affaires s'explique par "l'utilisation croissante par les abonnés des services à valeur ajoutée". Iliad, ce n'est pas seulement Free. L'activité du groupe comprend aussi l'hébergeur Online.net, la téléphonie avec One.Tel, Kertel, Iliad Telecom et Kedra, la fourniture de services via 3617 ANNU, Assunet.com et Societe.com.

(Atelier groupe BNP Paribas- 08/09/2005)