la télésurveillance. Numéro un français de l’assistance informatique, IMA (Inter Mutuelles Assistance) avait commencé à se diversifier en 1991 en prenant en charge la gestion téléphonique de l’assi...

la télésurveillance. Numéro un français de l’assistance informatique, IMA (Inter Mutuelles Assistance) avait commencé à se diversifier en 1991 en prenant en charge la gestion téléphonique de l’assistance constructeur du groupe PSA Peugeot-Citroën, puis en 1995 l’assistance téléphonique de Hewlett-Packard. Une centaine de personnes assurent, depuis son plateau technique de Niort, la “hot-line” et le “helpdesk” européens d’HP. Aujourd’hui, cette activité reçoit 35 000 appels par mois. Pour les huit premiers mois de 1998, le trafic est déjà supérieur de 80 % à la totalité de 1997. Plusieurs autres contrats étant en cours d’étude, IMA a donc envisagé de filialiser cette activité en plein développement. De plus, comme il est très difficile de trouver du personnel qualifié à Niort, il est souhaitable d’implanter cette filiale dans une ville universitaire, comme l’explique la société “Nantes et Bordeaux, deux villes avec un bon potentiel universitaire et toutes deux dotées d’un aéroport international ce qui est important pour les contacts avec la clientèle étrangère-, correspondent à ce que nous souhaitons; la décision définitive sera prise d’ici à la fin de l’année”. Devant employer fin 1999, 90 personnes, cette filiale coiffera deux sociétés distinctes, l’une chargée de l’assistance informatique, l’autre spécialisée dans la télésurveillance, activité appelée à se développer fortement. (Les Echos 29/10/1998)