La société DO Labs, éditeur d’un ensemble de briques logicielles permettant d’améliorer la qualité des images numériques (flou, défaut de contraste, aberration chromatique…), vient de clôturer un ...

La société DO Labs, éditeur d’un ensemble de briques logicielles permettant d’améliorer la qualité des images numériques (flou, défaut de contraste, aberration chromatique…), vient de clôturer un 1er tour de table d’un montant « record » de 7,325 millions d’euros, auprès d’un groupe d’investisseurs. Après Thalès Corporate venture (groupe Thalès), Société Générale Asset Management et SPEF (groupe Banques Populaires) – se sont joints le Crédit Lyonnais Private Equity, le FCJE (Fonds de Co-Investissement dans les Jeunes Entreprises), ainsi que les fonds japonais CSK venture et Hitachi venture. Pour Chausson Finance, qui a en partie conseillé la société, “cette levée de fonds est (…) le plus important tour d'amorçage d’une société technologique en France depuis près de 3 ans”.DO Labs est donc une société de software spécialisée dans la recherche en mathématiques appliquées pour le traitement de l’image. Elle conçoit et commercialise la plate-forme DXO™, ensemble de briques logicielles permettant une amélioration automatique de la qualité des images numériques. Les premiers marchés visés sont ceux des appareils photos numériques et des téléphone-caméras. « Cette levée de fonds va nous permettre de lancer la commercialisation de DXO auprès des grands acteurs des secteurs de l’image, tels que les fabricants d’appareils photo numériques et de téléphones-caméras » a précisés le fondateur de la société. Forte de partenariats très étroits avec les milieux de la recherche universitaire, DO Labs bénéficie par ailleurs des recherches et travaux effectués depuis plus de trois ans par la société Vision IQ (www.Vision-IQ.com), à laquelle elle a racheté le projet DXO. (Atelier groupe BNP Paribas – 11//06/2003)