Un dispositif de bras robotiques à porter a été mis au point par des chercheurs américains pour réunir les compétences robotiques et humaines et ainsi penser l’industrialisation du futur.

Industrie du futur : compléter le corps humain avec des bras robotiques

En 2013, la vente mondiale de robots industriels atteignait 179 000 unités, avec environ 40% des ventes dédiées à l’industrie automobile, d’après le dernier rapport de la fédération internationale de robotique. Outre les chiffres de croissance à deux chiffres, ce rapport ouvre aussi des perspectives sur la collaboration homme-machine grâce au développement de robots plus simples d’utilisation capables d’assimiler les gestes humains et de les reproduire. C’est donc la dualité homme-machine qui se dissipe pour laisser place à une meilleure optimisation et entente des compétences humaines et robotiques. Et c’est dans cette même optique que des chercheurs du laboratoire d’Arbeloff du MIT ont imaginé un concept de membres robotiques additionnels qui deviendraient une extension du corps de l’homme pour l’aider à être plus productif en usine. Destiné à des applications en milieu industriel, le concept se distingue des robots industriels existants dans la mesure où il ne substitue pas la machine à l’homme

S’équiper de membres robotiques

Les chercheurs Harry Asada et Federico Parietti à l’origine du concept SRL (Supernumerary Robotic Limbs) ont développé un dispositif de membres robotiques placés dans le bas du dos de l’utilisateur. Sous la forme d’un sac à dos contenant le système moteur permettant d’activer les deux membres, la structure est étudiée pour ne pas entraver les mouvements de l’homme. Placés de part et d’autre du corps, les membres robotiques sont assez longs et maniables pour servir à la fois de bras ou de jambes supplémentaires. Le mécanisme de la structure fonctionne avec un moteur sans balais ou "brushless", système motorisé qui s’auto-pilote et permet de gérer les moteurs à petite puissance. Ainsi similaire à des prothèses artificielles, la structure interagit avec la personne qui la porte et apporte soutien et stabilité au corps humain dans les tâches difficiles.

Imaginer le milieu industriel du futur

A l’instar de ce que dit Olivier Levard dans son ouvrage "Nous sommes tous des robots", l’homme va peu à peu porter directement sur lui la technologie. Les chercheurs définissent le dispositif comme un co-robot qui agit comme un partenaire, ce qui donne des pistes pour concevoir l’industrialisation du futur. Encore sous forme de prototype, le concept se profile sous la forme de trois thèmes de recherche future : le design et l’esthétique du co-robot, la modélisation dynamique ou la reproduction de la motricité de l’homme et la relation entre l’homme et la structure robotique. Par ailleurs, la proximité de l’homme avec la machine nécessite de prendre des mesures de sécurité standardisées et de penser à la normalisation ISO.

Rédigé par Eliane HONG
Journaliste