Le marché s'annonce prospère, mais se développe lentement. Montrer les avantages du m-paiement à des consommateurs qui préfèrent souvent payer en liquide en accélèrera l'adoption.

Mieux informer facilitera le déploiement du paiement mobile en Chine

Le nombre d'utilisateurs effectuant des paiements sans contact via le téléphone mobile dépassera les 400 millions d'ici à 2015 en Chine. Et ils seront 410 millions d'ici 2013 à réaliser des achats à distance depuis leur combiné. Autant de chiffres, note Celent dans un rapport, qui témoignent d'un environnement favorable. Reste que l'adoption du paiement par mobile reste lente. Selon le cabinet, la raison en est à des facteurs sociaux tels que l'habitude d'effectuer des transactions en liquide. Comment dès lors encourager son déploiement ? "Il est nécessaire de rassurer les utilisateurs, en proposant des solutions de paiement mobile sécurisées, avantageuses financièrement et pratiques à utiliser", explique le cabinet. Les spécialistes recommandent ainsi de fournir davantage d'informations sur les procédés à suivre et de multiplier les services qui s'y réfèrent.

Fournir davantage d'information sur l'utilisation du paiement mobile

Pour apparaître comme un service complémentaire aux outils de paiements déjà existants et ainsi renforcer leur compétitivité générale, les acteurs du secteur doivent "analyser les habitudes de consommation des utilisateurs, définir une stratégie commerciale précise, former leurs commerciaux et fournir aux clients des informations de valeur", expliquent les spécialistes. Par ailleurs, "la connaissance du paiement mobile diffère d'une région à une autre, il s'agit donc de traiter chaque région différemment", soulignent les auteurs du rapport. Le cabinet conseille aussi de profiter du succès des applications mobiles pour en lancer basées sur des envois d'offres et de réductions, par exemple géolocalisées. Le cabinet encourage aussi la mise en place de partenariats avec des commerçants pour offrir aux utilisateurs la possibilité d'effectuer des paiements mobiles à tous les moments de leur quotidien : pour les transports, dans les magasins, auprès de distributeur automatique, cinéma, parcs, musées, etc.

Le paiement mobile doit avoir une valeur complémentaire

A noter que le marché est réparti entre les opérateurs mobiles, les institutions bancaires, et des sociétés tierces. Pour le moment, ce sont les premiers qui semblent les mieux positionnés en ce qui concerne le paiement mobile sans contact. Cela notamment parce qu'ils ont mis au point leurs propres réseaux de paiement. Les banques et institutions financières devraient pour leur part dominer sur le secteur des transactions au montant élevé et des opérations financières plus complexes. Cela surtout, note Celent, si une organisation comme China Unionpay, et qui regroupe 175 banques et sociétés financières, parvient à relier carte SD et carte de crédit. Enfin, les entreprises tierces sont souvent plus compétitives en termes d'innovation de produit, et devraient attirer les consommateurs via des solutions de promotions.