Considéré par le magazine Forbes comme l'homme le plus riche - et le plus influent - de la planète avec une fortune estimée à 47 milliards de dollars, le fondateur de Microsoft donne du fil à...

Considéré par le magazine Forbes comme l'homme le plus riche - et le plus influent - de la planète avec une fortune estimée à 47 milliards de dollars, le fondateur de Microsoft donne du fil à retordre aux agents des impôts américains. Bill Gates vient de déclarer que les services informatiques du fisc américains avaient été obligés d'héberger les données relatives à sa colossale fortune sur un ordinateur spécial, afin d'éviter de trop nombreuses erreurs.
 
"Ma déclaration d'impôts aux Etats-Unis doit être stockée dans un ordinateur spécial parce que les ordinateurs habituels ne parviennent pas à en gérer les chiffres", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse en marge du Forum des leaders gouvernementaux de Microsoft (Microsoft Government Leaders Forum) qui se tient à Lisbonne.
 
"Ainsi, je reçois constamment des avis me disant que je n'ai pas payé ceci ou cela alors qu'en réalité c'est tout simplement parce qu'il ne s'agit pas du bon ordinateur", a-t-il ajouté lors d'un entretien télévisé. "Par la suite ils me font un autre courrier dans lequel ils me disent combien ils sont désolés de l'erreur qu'ils ont commise".
 
Rappelons qu'en décembre dernier, le magazine Time avait élu Bill Gates et sa femme Melinda "Personnalités de l'année" en référence à leurs nombreuses activités caritatives. La fondation Bill & Melinda Gates est la plus importante organisation caritative du monde, avec un fonds estimé à 29 milliards de dollars.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 02/02/2006)