Le secteur bancaire investit dans l'IT, mais pas toujours de façon à améliorer rapidement sa productivité. Des méthodes plus axées sur la standardisation des pratiques et la collaboration doivent être mises en place.

Les institutions financières peuvent améliorer leur stratégie technologique

Les banques auraient tout à gagner à modifier certains aspects du fonctionnement de leurs départements technologiques. C'est le constat effectué par une étude récente de McKinsey, qui indique que si un grand nombre de ces institutions sont parmi les plus dépensières en la matière (environ 9% de leurs revenus sont directement réinvestis dans ce secteur), ce n'est pas toujours à bon escient. Selon le cabinet, parmi les méthodes à généraliser, il y a le fait que les différents spécialistes technologiques doivent pouvoir partager leurs connaissances et travailler sur différents projets où leur savoir pourra être utile à leurs collègues. D'où l'importance de créer des plates-formes collaboratives permettant d'identifier quelles compétences seront requises à tel moment afin que chacun puisse participer.

Une standardisation des pratiques indispensables

Selon l'étude, l'instauration de ces pratiques a eu un effet positif dans la majorité des entreprises où elles ont été déployées. Les chercheurs ont observé une baisse de 10 à 25% du temps nécessaire à la mise sur le marché d'une idée ou d'un logiciel, une chute du nombre de bugs rencontrés lors des tests et après la mise en place d'un produit, de l'ordre de 20 à 45%. La productivité générale des équipes IT, quant à elle, aurait augmenté de 65%. Il faut également diminuer le turn-over au sein de ces sociétés et intégrer des pratiques de management différentes (meetings informels entre employés et managers pour discuter des problèmes, entraînements, sessions de coaching et évaluation fréquente de compétences).

Collaboration et productivité en hausse

La transparence joue aussi un rôle important : dans beaucoup d'entreprises, les équipes technologiques ne disposent pas de suffisamment d'informations pour mener à bien leurs activités quotidiennes. Ceci afin de renforcer la confiance entre ces départements techniques et les structures financières qui profitent de leurs services. Enfin, McKinsey évoque la nécessité de standardiser les outils et les méthodes de travail. Il s'agit d'implémenter, au sein des infrastructures IT, des modèles basiques de configurations des postes de travail et des serveurs, de la documentation ainsi que de l'architecture logicielle. Ceci afin de créer des programmes faciles à mettre à jour.