Intel vient d'officialiser, quelques mois avant la date prévue, sa technologie Virtualization Technology (VT) qui permettra de faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation sur une seule et...

Intel vient d'officialiser, quelques mois avant la date prévue, sa technologie Virtualization Technology (VT) qui permettra de faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation sur une seule et même machine. Implémentée sur deux processeurs Pentium 4 (modèles 662 et 672), cette technologie autorise également la configuration de partitions virtuelles qui devraient profiter aux performances et à la sécurité des systèmes informatiques.

La technologie VT se destine évidemment en priorité au monde professionnel et tout particulièrement aux serveurs d'entreprise même si elle ne devrait être lancée dans un premier temps que sur les postes de travail. Elle devrait permettre des économies de matériel et améliorer considérablement la sécurité : lorsqu'une application est lancée dans les partitions virtuelles proposées par VT, les données qu'elle manipule sont théoriquement bien mieux protégées d'une agression extérieure que lorsque l'application est exécutée depuis le disque dur.

VT peut être utilisée pour créer sur une machine de multiples sessions de navigation sur Internet à l'issue desquelles aucune des données qui aurait pu être collectées ne subsisterait : en théorie, exit les spywares, virus et autres chevaux de Troie.

La nouvelle puce d'Intel vient seconder les logiciels de virtualisation (cliquez pour agrandir)

L'utilisation de cette technologie reste toutefois subordonné à l'utilisation d'un logiciel de virtualisation, mais ce soutien matériel vient les renforcer et les sécuriser. Elle livrera ses pleines capacités dès que les éditeurs auront intégré son support dans leurs solutions logicielles.

(Atelier groupe BNP Paribas - 15/11/05)