Bien qu'Intel soit toujours le numéro un mondial des microprocesseurs, ses concurrents, en particulier les américains National Semiconductors, la maison mère de Cyrix et surtout AMD, prennent de plu...

Bien qu'Intel soit toujours le numéro un mondial des microprocesseurs, ses concurrents, en particulier les américains National Semiconductors, la maison mère de Cyrix et surtout AMD, prennent de plus en plus de parts de marché. Selon IDC, la part de marché d'Intel a régressé passant il y a un an de 87,1 % à 78,7 % au troisième trimestre 1997 et 75,7 % au dernier trimestre de 1998. AMD, pour sa part, a vu sa part de marché progresser de 6,6 % au dernier trimestre de 1997 à 15,5 % au dernier trimestre de 1998. Toutefois, sur l'ensemble de l'année, les ventes d'Intel en valeur ont représenté environ 92 % du marché mondial des microprocesseurs, estimé au total à près de 22,4 milliards de dollars. Les concurrents d'Intel ont enregistré en effet leurs principaux succès principalement sur PC à moins de 1 000 dollars, machines de moyenne et d'entrée de gamme, dont les ventes ont explosé en fin d'année dernière. Selon une étude de l'institut PC Data portant sur le marché américain, les ventes de micro-ordinateurs de bureau fonctionnant avec un processeur AMD ont, pour la première fois en janvier, dépassé celles équipées de processeurs Intel, s'élevant respectivement à 43,9 % et 40,3 %. AMD a essentiellement profité d'une forte croissance des ventes de PC à moins de 1 000 dollars, en hausse de 180 % dans un marché total en progression de 21 % par rapport à janvier 1997. Au début de l'année, les PC d'entrée de gamme ont représenté 65 % des ventes d'ordinateurs de bureau aux Etats-Unis. Analyste chez PC Data, Stephen Baker explique "c'est ce marché qu'AMD et Cyrix ont ciblé en premier lieu". Eric Boustouller, directeur marketing de Compaq France estime "le fait qu'AMD soit aujourd'hui présent chez tous les constructeurs prouve ses qualités", mais "il faut relativiser ce recul d'Intel". Les machines équipées de processeurs AMD, à la fois des ordinateurs de bureau d'entrée et de moyenne gamme et certains ordinateurs portables de Compaq, représentent toujours "moins de 5 % des ventes". La force d'AMD et de Cyrix, notamment en termes de prix, ne leur permet pas encore de concurrencer Intel dans tous les segments "dans le domaine professionnel, les clients veulent pourvoir faire évoluer leurs matériels sans prendre de risques. En matière de notoriété, AMD doit encore convaincre". Pour concurrencer AMD sur le segment des ordinateurs d'entrée de gamme, Intel a lancé sa gamme de microprocesseurs Celeron dont des versions plus puissantes devraient être disponibles avant la fin du premier semestre 1999. (Le Figaro - 10/03/1999)