Le fondeur américain a décidé d'améliorer son image et de se transformer en entreprise "verte": ses puces seront dépourvues de plomb...

Le fondeur américain a décidé d'améliorer son image et de se transformer en entreprise "verte": ses puces seront dépourvues de plomb.
 
Les grands noms de l'informatique mettent au point depuis quelques mois leur stratégie environnementale. C'est maintenant au tour d'Intel de se mettre au "vert": le fondeur américain éliminera totalement le plomb, un métal lourd dangereux pour la santé, de ses processeurs d'ici 2008.
 
L'intégralité de ces puces gravées en 45 nanomètres contiendra un alliage composé d'étain, de cuivre et d'argent. Intel précise que le plomb est actuellement utilisé sur ses processeurs au niveau des contacts (bumps) qui soudent le silicium de la puce à la carte mère.
 
Intel élabore une véritable stratégie écologique
 
Toujours dans un souci de préservation de l'environnement, Intel s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici 2020 et à économiser sa consommation d'eau de 40% par centimètre carré de produits finis.
 
Rappelons qu'Intel a déjà un pied dans le monde du développement durable : le fondeur américain est membre du consortium Green Grid, créé en février dernier, et qui s'est fixé pour principal objectif de développer et de promouvoir des nouvelles technologies permettant de réduire la consommation en énergie des serveurs et des postes informatiques au sein des entreprises.
Green Grid a également pour membres des entreprises comme IBM, HP, Microsoft, Novell, AMD, Dell, Sun, VMWare ou SprayCool.

Les grandes entreprises ne sont pas férues de produits informatiques écologiques
 
85 % des grandes entreprises affirment que les facteurs environnementaux sont importants dans leur planification d'achats informatiques, alors que seulement un quart d'entre elles intègre des critères écologiques pour l'acquisition de tels produits, selon une étude réalisée par le cabinet Forrester Research auprès de 124 directeurs informatiques et responsables des achats.
 
Pourquoi les sociétés sondées se sentent-elles concernées par les problèmes environnementaux? Selon Forrester Research, les acheteurs sont davantage intéressés pas les produits informatiques "verts" qui contribuent à économiser de l'argent et de l'énergie.
 
"Nous prendrons des mesures écologiques si elles sont pertinentes commercialement, et non pas parce qu'elles visent à protéger l'environnement. Il faut que cela entraîne des économies de coûts", a déclaré un responsable IT d'un groupe industriel au cabinet Forrester Research.

 

 

(Atelier groupe BNP Paribas – 25/05/2007)