Intel devrait annoncer au cours du Salon LinuxWorld sa prise de participation dans VA Research, une société de matériels et de services assurant la promotion de Linux (voir la revue de presse du 1...

Intel devrait annoncer au cours du Salon LinuxWorld sa prise de participation dans VA Research, une société de matériels et de services assurant la promotion de Linux (voir la revue de presse du 1er/3). Cet investissement, dont le montant n'est pas connu, entre dans le cadre de la politique de participation d'Intel. Vice-président d'intel en charge du "business development", Steve Nachtsheim résume "nous voulons, grâce à nos prises de participation, contribuer à l'extension de l'industrie informatique parce que cela dynamise la vente de PC. Il s'agit aussi de favoriser l'émergence de nouvelles technologies dans le domaine des semi-conducteurs ou encore d'aider au développement de nouvelles activités comme dans le commerce électronique". Intel a d'ores et déjà investi 2,5 milliards de dollars dans plus de 200 sociétés comme Icat (qui permet de générer des catalogues électroniques) ou US Web (qui développe des sites). Il suffit d'envoyer son business plan à http://www.proposalsintel.com pour se faire connaître d'Intel "mais il faut que l'affaire fasse sens d'un point de vue fiscal, légal et surtout en terme d'opportunité de business". L'an dernier, Intel a investi 830 millions de dollars dont 500 millions pour le seul Micron Technology, dans plus de 130 participations "nous ne prenons pas de sièges au conseil d'administration de ces entreprises, nous les laissons aux fonds de capital-risque qui savent encadrer le management. En revanche, nous apportons notre réseau de contacts, notre expertise technique ainsi qu'une plus grande visibilité à ces sociétés". Intel cherche aujourd'hui à internationaliser son portefeuille "nous ne voulons pas être focalisés sur la Californie ou les Etats-Unis". Intel a ainsi créé aux Pays-Bas une société commune dans le câble avec la filiale locale d'@Home, investi dans les communications à large bande avec la société chinoise Pacific Century et l'entreprise suisse The Fantastic Corporation ou bien encore dans les fournisseurs d'accès Internet avec le brésilien StarMedia "depuis un an, nous avons quadruplé nos équipes d'investisseurs qui comptent désormais 75 personnes dont une vingtaine en Europe". (Les Echos - 02/03/1999)