informatiques. Ayant réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 125 milliards de F, Intel cherche désormais à s'implanter sur le domaine des réseaux. Pour un chiffre d'affaires annuel d'environ...

informatiques. Ayant réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 125 milliards de F, Intel cherche désormais à s'implanter sur le domaine des réseaux. Pour un chiffre d'affaires annuel d'environ 3 milliards de F, Intel produit déjà des cartes de connexion. Intel compte ainsi fournir avec sa gamme baptisée Intel In Business l'ensemble du matériel permettant à une PMI (jusqu'à 50 utilisateurs) de bâtir un réseau informatique. Ce marché risque de s'avèrer rentable car, selon toutes les études réalisées, ce sont les PME (8,6 millions en Europe) encore peu équipées qui vont tirer le marché de l'informatique. Pour s'imposer sur ce marché, Intel va devoir faire face à une forte concurrence. En effet, 3Com a déjà lancé une multitude de produits et tissé des relations étroites avec "un millier de revendeurs spécialisés". Atout non négligeable, puisque dans 80 % des cas, les PME, ignorant la marque, choisissent pour leur réseau informatique le matériel recommandé par le revendeur "les relations tissées par Intel avec les revendeurs de PC ne seront sans doute pas suffisantes pour attaquer le marché des PME". L'américain Cisco a aussi investi le marché des PME suivi par un grand nombre de petits acteurs comme les taïwanais Accton ou D-Link. Le directeur des ventes de produits de communications d'Intel France, Franck Petit assure avoir "privilégié des produits extrêmement faciles à installer" afin que les utilisateurs puissent eux-même installer leur réseau, grâce à des fonctions "plug and play". (Les Echos - 24/02/1998)