Je le google, vous me googlez, et tu te googles. Il faut apprendre dès maintenant la conjugaison de ce nouveau verbe, devenu très tendance aux Etats-Unis et qui commence à se faire entendre dans...

Je le google, vous me googlez, et tu te googles. Il faut apprendre dès maintenant la conjugaison de ce nouveau verbe, devenu très tendance aux Etats-Unis et qui commence à se faire entendre dans nos contrées. Forme transitive ou pronominale, googler signifie « chercher sur le moteur de recherche Google » des informations sur ses proches, ses clients, son patron, etc. Ou sur soi-même, pour voir si le web comprend des occurrences de son nom.

Harris Interactive a procédé au sondage de 2231 internautes américains pour tenter de vérifier l’ampleur de ce phénomène, qui n’est bien entendu pas l’apanage du seul Google, mais se vérifie sur l’ensemble des moteurs de recherche.

Près de la moitié des sondés (49 %) ont reconnu qu’ils avaient déjà fait des recherches via un moteur sur un ami, une personne qu’ils avaient perdue de vue ou une connaissance. 39 % ont reconnu avoir déjà fait des recherches sur eux-mêmes et 29 % sur des membres de leur famille.

Et Harris Interactive s’est penché sur le profil des « égo-googlers » : 43 % des hommes cherchent des informations sur leur compte, contre 35 % des femmes. La classe d’âge la plus égocentrique semble être celle des 28-39 ans.

Et les célébrités dans tout ça ? Lesquelles font l’objet du plus de recherches via des moteurs aux Etats-Unis ? Britney Spears, Kobe Bryant, Jennifer Lopez, Anna Kournikova et Vin Diesel. A cette liste peuvent être ajoutés Madonna et Brad Pitt pour les femmes, et Paris Hilton ainsi que Alyssa Milano pour les hommes !

(Atelier groupe BNP Paribas – 20/08/2004)