l'information désirée sans perdre de temps, le "Push Media" vient à leur secours. Les consommateurs reprochent très souvent à Internet d'être "trop compliqué" "il faut passer trop de temps pour tro...

l'information désirée sans perdre de temps, le "Push Media" vient à leur secours. Les consommateurs reprochent très souvent à Internet d'être "trop compliqué" "il faut passer trop de temps pour trouver les sites intéressants" .... le "Push Media" lancé récemment par les éditeurs de logiciels semble apporter la solution. L'utilisateur acquiert un programme de "Push Media", une fois le logiciel installé, il remplit un formulaire en indiquant ses préférences et son profil d'utilisation. Toutes les informations correspondant à ses centres d'intérêt peuvent ainsi lui être adressées dans sa boîte aux lettres électroniques. Meilleure efficacité, gain de temps, plus besoin de rester connecté au réseau pour consulter les informations, tels sont les avantages pour l'utilisateur. Si l'on en croit le cabinet Yankee Group, d'ici à l'an 2000 ce nouveau marché devrait représenter près de 30 % du chiffre d'affaires généré par le réseau Internet, soit 5,7 milliards de dollars (35,5 milliards de F environ). Comme l'explique Michel Fantin, directeur général d'Ajour (filiale de CEP Communication) "on peut dire que le Push Media est à la fois la dernière évolution technologique d'Internet et l'une des prochaines grandes batailles commerciales". En effet, avec l'intégration directe en standard de leurs propres solutions de Push Media dans leurs logiciels de navigation sur Internet, Microsoft et Netscape sont arrivés en force sur ce créneau. Alors que Microsoft s'est associé à l'éditeur PointCast pour intégrer dans son logiciel de navigation "Explorer" cette technologie, Netscape de son côté s'est allié à Marimba pour intégrer sa technologie dans "Communicator". BackWeb, Intermind, IFusion, Tibco .... tentent également de s'imposer face à ces géants. Selon Michel Fantin le "Push Media" est avant tout une révolution pour les Intranets permettant aux sociétés de mieux gérer les flux d'information interne. Effectivement, même si cette technologie doit séduire le grand public, elle équipe aujourd'hui principalement les entreprises qui constituent la clientèle majeure d'Internet. (Le Figaro - 06/08/1997)