Une enquête du Forrester démontre que les utilisateurs du web consomment de plus en plus de solutions de protection de leur informatique personnelle aux Etats-Unis. Ils sont aussi moins nombreux à vouloir payer ces services...

Une enquête du Forrester démontre que les utilisateurs du web consomment de plus en plus de solutions de protection de leur informatique personnelle aux Etats-Unis. Ils sont aussi moins nombreux à vouloir payer ces services.

(cliquez pour agrandir)
Les web surfers américains font de plus en plus appel à des outils de sécurisation de leur connexion mais sont de moins en nombreux à vouloir payer pour ces services. C'est la conclusion émise par le Forrester qui a réalisé une enquête auprès de plus de 4 000 usagers du web sur leur utilisation des nouvelles technologies. Plus particulièrement interrogés sur les moyens mis en œuvre pour protéger leur ordinateur familial, l'enquête a démontré que près de 80% des nord-américains étaient exposés à des pratiques malveillantes sur le web. Au premier rang desquelles figurent l'interception de données personnelles, l'usurpation d'identité numérique et les différents types de virus informatiques.

Pléthore de solutions

Dans ce cadre, le cabinet d'étude souligne que ces utilisateurs emploient des solutions de protection très diverses allant des applications antimalware aux pare-feux personnels en passant par les bloqueurs de spams et autres pop-ups. L'utilisation de ces derniers aurait cru de 10% en un an, selon les estimations du Forrester. Les antivirus et anti-spywares auraient quant à eux progressé de 8%. Seule exception dans cet univers de la protection informatique, les outils de contrôle parental auraient enregistré une légère baisse, démontrant un manque d'intérêt pour cette fonction. Par ailleurs, si l'utilisation de pare-feux personnels a progressé à un rythme d'environ 60% ces dernières années, d'autres applications leur sont désormais préféré, indique l'étude.

Le tout gratuit

Le Forrester estime en outre que les solutions anti-phishing et de sécurisation des réseaux sans fil auraient un bel avenir devant elles, l'usurpation d'identité en ligne étant le second sujet de préoccupation des utilisateurs. Le nombre de personnes ayant payé pour ces services aurait en outre baissé significativement, précise le Forrester. Qu'il s'agisse de bloqueurs de spams ou de pop-ups, les américains seraient plus d'un quart à profiter de ces services gratuitement, via le téléchargement ou l'adhésion à un autre service en ligne. Cette tendance serait encore plus marquée pour les anti-spywares pour lesquels un américain sur deux seulement consent de payer un droit d'utilisation. Les constructeurs informatiques contribueraient également à ce phénomène en intégrant leurs propres solutions de protection au sein de leurs produits.       

Exemple de recherche d'images avec le logiciel Imense
(cliquez pour agrandir)

(Atelier groupe BNP Paribas – 31/08/2007)