Après Novell et Xandros, la firme de Redmond signe un partenariat avec Linspire qui commercialise une distribution Linux pour les PC de bureau. But de la manœuvre: améliorer l'interopérabilité entre les systèmes de ces deux éditeurs...

Après Novell et Xandros, la firme de Redmond signe un partenariat avec Linspire qui commercialise une distribution Linux pour les PC de bureau. But de la manœuvre: améliorer l'interopérabilité entre les systèmes de ces deux éditeurs.
 
La firme de Redmond et Linspire, un fournisseur d'ordinateurs de bureau sous Linux, ont annoncé avoir conclu un accord d'interopérabilité élargie de collaboration technique. Les deux entreprises vont ainsi collaborer pour obtenir la compatibilité des documents bureau et l'interopérabilité de leurs messageries instantanées et de leurs moteurs de recherche.
 
Une interopérabilité élargie
 
Linspire va intégrer par défaut le moteur de recherche Live Search de Microsoft sur son système d'exploitation Linux. La firme de Redmond va également fournir sous licence des polices de caractère (Verdana, Times New Roman, Arial, Georgia) pour que les utilisateurs de Linspire puissent bénéficier d'expériences enrichies de création et de consultation de documents.
 
Microsoft mettra aussi à disposition de Linspire ses technologies de voix sur IP (VoIP) RT Audio Codec pour améliorer l'interopérabilité entre les clients de la messagerie instantanée Pidgin de Linspire et ceux des messageries instantanées Microsoft Office Communicator et Windows Live Messenger.
 
De con côté, Linspire participera avec Novell à l'élaboration de convertisseurs pour faire communiquer entre eux les formats Open XML, intégré à la suite Office 2007 de Microsoft, et Open Document (ODF).
 
Les clients Linspire protégés juridiquement
 
En outre, cet accord vise également à offrir une protection juridique aux utilisateurs du Linux Linspire, comme cela est déjà le cas pour les clients des versions de Linux éditées par Novell et Xandros. Ainsi, ces clients sont assurés que les technologies de Linspire qu'ils utilisent incluent les droits relatifs aux brevets détenus pas Microsoft. Les utilisateurs de Linspire sont alors à l'abri de toute poursuite judiciaire pour violation de la propriété intellectuelle de l'éditeur américain.
 
Les modalités financières de cet accord n'ont pas été dévoilées.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 15/06/2007)