Les entreprises françaises se convertissent de plus en plus aux technologies Internet. Désormais, on trouve des Intranets dans des sociétés de toute taille, que ce soit dans les grands comptes prése...

Les entreprises françaises se convertissent de plus en plus aux technologies Internet. Désormais, on trouve des Intranets dans des sociétés de toute taille, que ce soit dans les grands comptes présents à l'international ou dans les PME régionales. De plus, ces réseaux locaux s'interfaces de plus en plus fréquemment avec les applications critiques de l'entreprise. En quelques mois, les directions informatiques ont mené des projets d'envergure. Ainsi, en moins d'un an, le Crédit Lyonnais, Spie-Batignolles et l'assureur Cardif (Paribas) ont développé respectivement une application décisionnelle, un programme d'achat accessible par le Web et une application commerciale. L'un des premiers bénéfices des Intranets réside dans sa rapidité de développement et de déploiement. Outre les gains de rapidité, l'emploi de technologies standards est aussi plus économique qu'en mode client-serveur. On trouve des logiciels de navigation pour tous les systèmes d'exploitation. Se contentant de configurations modestes, ils n'exigent pas en outre de coûteuses mises à jour matérielles. Ayant rarement les moyens de mettre en place des services d'assistance ou de recruter des informaticiens dans les succursales, les PME sont en priorité intéressées par la facilité d'emploi pour les utilisateurs. Cette simplicité modifie à l'usage les habitudes de travail et renforce la collaboration entre employés et dirigeants. Chez Gaz de France, 650 chercheurs enrichissent la base documentaire de l'intranet Siredo. Les utilisateurs gèrent eux-mêmes la plupart des documents. Quinze grands patrons de BP France disposent désormais d'un site Web d'information dont ils assurent eux-mêmes la mise à jour du contenu. L'extranet de Cardif propose aux apporteurs d'affaires de gérer en ligne les comptes de leurs clients. L'intranet du Crédit Lyonnais a permis de déployer les outils d'analyse des comptes clients à moindre coût. Chez le distributeur de fruits et légumes Doles, un progiciel intégré JD Edwards a été installé en cinq mois sur un AS/400. Un réseau IP relie cette machine à des serveurs d'applications desservant une centaine de clients légers distants. Les chefs de chantier de Spie-Batignolles passent leurs commandes de fournitures via un intranet. (Dossier de sept pages - 01 Informatique - 15/01/1999)