Google ambitionne d’inaugurer un incubateur l’année prochaine à Séoul pour élargir sa communauté d’entrepreneurs, mais surtout pour profiter de la dynamique entrepreneuriale de la Corée du Sud.

Investissements : à l’assaut des startups coréennes !

Depuis quelques années, Google montre sa volonté d’être hyperactif dans le milieu entrepreneurial avec son fonds d’investissement dédié aux startups Google Ventures, mais aussi ses solutions pour accompagner les entrepreneurs avec Google for entrepreneurs. Or, en Corée du Sud, le nombre de startups a presque doublé depuis 2008 et a triplé par rapport à 2000. On en compte d’ailleurs aujourd’hui 29 000, et celles-ci apparaissent principalement localisées à Séoul. En effet, la scène entrepreneuriale coréenne commence à se former et à devenir influente : des incubateurs importants sont déjà présents, comme SparkLabs ou KStartup, et les fonds d’investissement du monde entier commencent à parier dessus et à investir. C’est donc dans cette perspective que Google a récemment annoncé l’ouverture d’un nouvel accélérateur à Séoul d’ici un an puisque la majorité des 29 000 startups présentes sur le territoire coréen y serait localisée.

Séoul, un écosystème entrepreneurial en pleine expansion

En effet, Sequoia Capital, société californienne de capital risque, a récemment investi 100 millions de dollars dans une startup valorisée à 1 milliard de dollars. Nommée Coupang, cette startup développe une solution e-commerce en réponse à Amazon, et elle a déjà battu Groupon sur le marché coréen et compte bien conquérir de nouveaux marchés. Autre exemple : le célèbre accélérateur californien Y Combinator vient d’incuber sa première startup coréenne du nom de Memebox, détaillant de produits de beauté, pour qu’elle entre sur le marché américain. S’il est indéniable que cet écosystème est en plein essor, il est encore très jeune : les entrepreneurs coréens manquent encore de mentors et de fonds pour développer leurs projets. Après des partenariats effectués avec Global K-Startup ou encore Startup Weekend, Google a finalement réussi à prévoir l’ouverture d’un campus à Séoul, fenêtre pour le développement international pour les entreprises coréennes grâce à la possibilité d’échange avec les autres Google Campus.

L’accélérateur, une opportunité stratégique pour Google

Formidable vitrine pour la firme de Moutain View, le campus de Séoul s’inscrit dans une stratégie bien définie pour Google, à savoir être présent sur une scène entrepreneuriale en plein expansion, mais aussi défier les géants asiatiques de l’électronique. Samsung, plus grande entreprise technologique coréenne est en effet totalement absente dans l’accompagnement des startups coréennes. Pour des raisons historiques et de traditions (Samsung est un chaebol, entreprises qui sont des groupes familiaux et traditionnels), Samsung apparaît alors frileux en ce qui concerne l’investissement pour l’innovation à travers les startups. Google a quant à lui clairement l’intention d’élargir sa communauté d’entrepreneurs (Google for entrepreneurs) à travers ce campus. Le programme inclut espaces de co-working, séminaires organisés par des mentors et des équipes de Google mais aussi d’autres programmes comme Google for Moms ou CampusEDU, déjà présents sur les autres campus. Et après Tel Aviv, Londres et Séoul, Google prévoit également d’ouvrir des campus à Sao Paulo et Varsovie.

 
Rédigé par Arthur de Villemandy