Les investissements dans la santé numérique ont triplé depuis l’an dernier. Cette croissance est soutenue par - et en retour, encourage – une diversification de l'offre en matière de soins de santé, ce qui crée un environnement plus varié et plus dynamique.

Les investissements sont en hausse dans le secteur de l'e-santé

Evolution de la législation, création de startups et lancement d’apps mobiles : tout confirme que le secteur numérique appliqué à la santé est en croissance rapide. Un autre facteur vient renforcer cette évolution : les financements privés ont plus que triplé dans ce secteur au cours de la première moitié de 2012. D’après Burrill & Company (PDF), les investissements dans la santé numérique « ont augmenté à 499 millions de dollars répartis sur 46 transactions pendant la première moitié de l’année, contre 156 millions de dollars pour 19 transactions au cours de la même période en 2011 », soit un saut de 317%. Les investisseurs répondent donc présents à l’attention dont bénéficie ce segment, qui vise à améliorer les coûts, l’accès et les prestations en matière de santé, en développant des technologies d’information, de communication sans fil et de soins de santé spécifiques au secteur.

Le secteur attire les investisseurs technologiques comme scientifiques…

L’augmentation du financement de projets dans le domaine de la santé numérique reflète « une prise de conscience croissante du potentiel qu’ont ces technologies de modifier fondamentalement les soins de santé » estime G. Steven Burrill, CEO de Burrill & Company, une entreprise spécialisée en services de financement globaux. Comme Burrill l’explique, le domaine attire « les investisseurs spécialisés tant en technologies traditionnelles qu’en sciences de la vie », qui ont compris que ces technologies pouvaient réduire les coûts, tout en améliorant et en personnalisant les soins. Cependant, comme le démontre la banque de données d’investissements Rock Health, cette activité dépasse le seul capital à risque. Lorsqu’elle élargit le champ de ses recherches à d’autres sociétés d’investissement, l’entreprise comptabilise pas moins de 675 millions de dollars d’investissements en santé numérique au cours de la même période, et identifie quatre domaines principaux : équipement des médecins, capteurs, santé à domicile et banques de données.

… Tandis que différentes catégories de startups et d’applications émergent

L’élargissement de l’offre a permis de faire émerger différents besoins dans le domaine. Les startups et applications de santé numérique répondent à toutes sortes de besoins, ce qui rend le secteur plus riche et plus complexe. Les outils développés remplissent des fonctions très variées : DocuTAP permet de gérer le travail aux urgences, drchrono diffuse des statistiques de santé sur le net, Tigertext a créé un réseau mobile de messagerie, et HalfPenny connecte et intègre les différents soins de santé. Les capteurs permettent le contrôle des paramètres de santé des patients pour une meilleure efficacité, un meilleur diagnostic et une réponse adaptée : ils sont produits par BodyMedia, AliveCor et FitBit. Les besoins en santé à domicile ont inspiré la création du logiciel Kinnser (via internet) et d’Innovatient Solutions, avec pour objectif d’améliorer la collaboration du patient. Dans le segment de la collecte et de l’analyse de données, on peut désormais comparer les coûts et les services des employés grâce à Castlight Health ou répondre aux besoins d’analyse de l’ensemble du secteur grâce à GNS Healthcare.