Externaliser complètement la téléphonie de son entreprise est une approche qui séduit les investisseurs. Après la levée de fonds de 16 millions d'euros réalisée par B3G Télécoms, c'est au tour...

Externaliser complètement la téléphonie de son entreprise est une approche qui séduit les investisseurs. Après la levée de fonds de 16 millions d'euros réalisée par B3G Télécoms, c'est au tour d'Ipnotic Telecom de procéder à un tour de table. La levée de fonds annoncée est l'une des plus importantes du premier semestre 2006 dans le domaine des services IP. A hauteur de 9,6 millions d'euros, elle a été réalisée auprès de Turenne Capital, CM-CIC Capital Privé, CDC – Entreprises Innovation (CDC-EI) et A Plus Finance.
 
Filiale de Telemedia Group, un fournisseur de services vocaux interactifs ciblant les opérateurs télécoms, Ipnotic Telecom articule, grâce à une offre de type IP Centrex, son offre autour d'une gamme de services IP et VoIP visant une cible assez large, allant de la PME à la grande entreprise.
 
L'année dernière, la société a consacré près de 3 millions d'euros au développement de son produit phare : le routeur Ipnobox, l'objectif étant de rendre ses prestations en termes de déploiement VoIP plus fiables. Une exigence de qualité qui a abouti en mai à la délivrance par l'organisme BVQI d'une certification ISO 9001 v2000 pour l'ensemble de ses activités.
 
"En 2005, nous nous sommes concentrés sur la mise au point technique et organisationnelle, notamment la problématique de livraison du service qui s'avère difficile dans le domaine du Centrex IP. Des déploiements pilotes ont été lancés pour valider le processus", commente Jérémy Vinant, Président et co-fondateur d'Ipnotic Telecom.
 
Avec cette levée de fonds, l'opérateur de services IP compte accélérer son développement commercial en France par la mise sur pied d'un réseau de revendeurs, tout en poursuivant ses efforts de recherche et développement.
 
Bertrand Limoges de CDC-EI explique : "L’opération de capitalisation va permettre à Ipnotic Telecom d’accroître fortement sa visibilité sur le marché français et de densifier son réseau de revendeurs, l’objectif de la société étant d’être présent dans la totalité des régions couvertes par le haut-débit en France."
 
Les fonds vont également contribuer aux efforts de R&D, comme le confiait récemment Jérémy Vinant dans une interview à VNUnet.fr : "Nous prévoyons de lancer de nouveaux services d'ici la fin de l'année, notamment une offre de visioconférence. Nous travaillons aussi à l'intégration d'une messagerie unifiée et de services mobiles".
 

 
(Atelier groupe BNP Paribas- 01/06/2006)