Cette année, si vous êtes un nerd, il y a fort à parier que le père Noël ne vous apportera ni un ordinateur portable, ni une télévision à écran plat, ni un appareil photo numérique, ni même un...

Cette année, si vous êtes un nerd, il y a fort à parier que le père Noël ne vous apportera ni un ordinateur portable, ni une télévision à écran plat, ni un appareil photo numérique, ni même un téléphone mobile de nouvelle génération. Non, cette année, vous aurez un nouveau lecteur MP3…et ce sera probablement un iPod. Alors que les offres de musique en téléchargement légal s’étendent et se généralisent, que le haut débit a gagné près de 50% des foyers français équipés d’un accès Internet à domicile, posséder un lecteur MP3 n’est plus l’apanage des jeunes adolescents en mal de « piraterie ». Et la guerre des lecteurs MP3 promet d’être vigoureuse dans les semaines à venir. De nombreux acteurs du marché fourbissent leurs armes, dans la Silicon Valley et sur le marché asiatique. Parmi eux, le leader incontesté pour le moment : Apple, son iPod et son offre de musique en ligne iTunes Music Store. Et les chiffes sont là : 2 millions d’iPod vendus entre mai et août 2004, 4 millions en prévision basse pour la période septembre – décembre 2004. Et une possible pénurie déjà annoncée par Steve Jobs pour les fêtes de fin d’année. « Si vous voulez un iPod pour Noël, vous ferriez bien de l’acheter dés maintenant » a-t-il déclaré lors de l’ouverture du premier mini Apple Store à Stanford le mois dernier. Une fois encore c’est à Cupertino, dans la Silicon Valley, qu’Apple a choisi de devancer la concurrence, en lançant il y a une quinzaine de jours son nouvel iPod : iPod Photo. Après le mini iPod, qui a permis à la marque à la pomme d’attaquer avec succès le milieu de gamme et de s’attirer les faveurs des jeunes, Apple monte le niveau, en ciblant le segment supérieur et en élargissant les fonctionnalités de son baladeur. Intégrer la photo est certes malin. Le marché de la photo numérique est en plein boom, et Apple est plutôt bien placé en ayant très tôt proposé avec son OSX le logiciel de classement et de traitement des photos iPhoto. Les fans de photos sont d’ailleurs depuis longtemps des utilisateurs d’Apple, qui jouit d’une très bonne réputation parmi les graphistes, Web designer et photographes professionnels. Et ce marché est aujourd’hui attaqué de toutes parts. Les constructeurs d’appareils photos l’ont bien sûr investi, bientôt rejoint par les constructeurs de téléphones mobiles et de PDA. Dés lors, intégrer la photo aux lecteurs MP3 peut sembler logique. Pourtant, le iPod Photo ne prend pas de photos ! Il se contente de les stocker et de permettre de les visualiser, sur son bel écran couleur (pas très grand quand même…) ou de se connecter à un téléviseur ou à un projecteur pour partager les diaporamas en couleur…et en musique évidemment. Pas mal, d’autant que l’iPod peut stoker jusqu’à 25 000 photos avec une belle résolution de 4 mégapixels. Utile quant on sait que la plupart des photos numériques ne sont pas imprimées. Voilà un moyen simple de conserver ses souvenirs de vacances et de les faire partager facilement à sa famille et à ses amis. Nous avons pu le tester longuement chez Apple et avons pu constater le bon fonctionnement de l’appareil. Mais est-ce vraiment suffisant comme nouvelles fonctionnalités pour justifier un investissement de 569 à 679 € (seulement 499 à 599 $ aux Etats-Unis) ? Certes, l’appareil a d’importantes capacités de stockage (15 000 chansons et 25 000 photos pour la version 60 GO), et une batterie enfin raisonnable (15 heures de musique en continu ou 5 heures de diaporama sur fond musical). Il est toujours aussi beau, et iTunes (le logiciel maison d’exploitation de l’appareil) a encore été amélioré pour gérer à la fois musiques et photos. Et l’appareil fonctionnera aussi bien sur votre Mac que sur votre PC (mais pas sur les deux). L’incompatibilité avec les systèmes de téléchargement légaux autres qu’iTunes est toujours aussi énervante, et pourrai bien jouer des tours à Apple, si jamais une guerre des prix des titres s’engage et que la firme n’est pas capable de suivre. Apple a toujours perdu face à Microsoft, malgré sa longueur d’avance en innovation et en marketing. Alors pourquoi s’acharner dans les erreurs du passé ? Plus grave est la faible valeur ajoutée de l’iPod Photo. Comme d’habitude annoncé par la rumeur, les observateurs de la Silicon Valley s’attendaient à un appareil vraiment novateur, intégrant notamment de la vidéo. Or l’iPod Photo n’a rien de révolutionnaire. Il est cher, il ne remplace aucun appareil que nous ne possédions déjà, et ne nous dispensera pas de notre appareil photo, ou de la fonctionnalité photographique de notre téléphone mobile. Il n’est ni plus ni moins qu’un disque dur miniaturisé, aux capacités de lecture et de visualisation étendues. Pas mal, sans plus donc… Pourtant, Apple n’a pas dit son dernier mot dans la course de vitesse qui l’oppose à ses compétiteurs. Il faut fouiller dans les cartons de la firme et se souvenir de sa stratégie de « Digital Hub », qui vise à faire de la marque, de son système d’exploitation et de ses ordinateurs le centre du loisir digital à la maison, pour comprendre ses ambitions. C’est notamment le très informé site www.appleinsider.com qui nous permet de voir ce qui se trame. D’abord, Apple va enfin s’attaquer au bas de gamme, en lançant probablement la deuxième semaine de janvier au cours de la conférence Macworld de San Francisco une nouvelle génération d’iPod en mémoire Flash. D’une capacité de 256 mega à un Go (contre 4Go pour le iPod Mini), il sera proposé à moins de 200 $ (contre 249 $ pour le iPod Mini) et permettra a Apple d’élargir son leadership sur le marché. Deux millions d’appareils sont près à entrer en production selon appleinsider, qui a pris ses sources auprès des fournisseurs asiatiques de la marque. Une source plus que bien informée habituellement…Steeve Jobs avait pourtant annoncé au moment du lancement de l’iPod Mini qu’il ne croyait pas aux systèmes avec mémoire flash, à trop faible capacité selon lui. La vigoureuse et persistante demande du marché pour ces appareils, notamment dans les pays au pouvoir d’achat plus faible dans lesquels Apple peine à percer, semble l’avoir convaincu du contraire. Au-delà du début de gamme, Apple va élargir son offre du côté du Wireless. Après avoir lancé fin août la borne AirPort Express, qui permet notamment aux utilisateurs d’iTunes de diffuser leur musique sur leur chaîne hi fi via une connexion WiFi (ceux qui y ont goûté ne peuvent plus s’en passer…), Apple s’apprêterai à commercialiser un iPod WiFi. Appleinsider a pu se procurer les documents déposés par Apple auprès du United States Patent Trademark Office pour breveter le système, prouvant que la firme étudie l’idée depuis prés de deux ans. L’iPod WiFi pourra transmettre sans fil des données à tous système doté d’une carte WiFi : ordinateur, autre iPod, chaîne hi fi…Encore plus communicant, plus simple à utiliser et à synchroniser, cet iPod sans fil permettrai certainement à Apple de confirmer son avance. Mais toujours pas de vidéo en vue… La guerre des MP3 n’est donc certainement pas terminée. Dominique PiotetA San Francisco, pour l’Atelier(Atelier groupe BNP Paribas - 19/11/2004)