L'application se base sur un modèle statistique pour détecter à l'avance des dangers et problèmes de circulation potentiels.

JamBayes propose la prédiction de circulation en temps réel

Le désengorgement des routes passe de plus en plus par les applications mobiles. En témoigne, l'année dernière, l'application proposée par l'Université Jaume I offrant une analyse météorologique en direct, ou plus récemment, l'application du MIT et Princeton permettant de prévoir les feux rouges. L'idée de la prédiction comme moyen de limiter les difficultés de circulation semble d'ailleurs être un thème récurrent. Ainsi, les chercheurs de Microsoft Research ont lancé une application mobile, JamBayes, qui permettrait de prédire à l'avance les possibles embouteillages ou accident. Celle-ci se présente comme un simple service d'information trafic mais intelligent. Et pour tester le prototype quoi de mieux que la ville de Seattle. Celle-ci apparaît en effet comme une réelle source de frustration pour ses automobilistes car elle enregistre depuis quelques années une croissance importante de sa population en dépit d'infrastructures autoroutières très limitées. C'est pour cette raison qu'actuellement 2500 automobilistes ont été choisis par les chercheurs pour tester l'application.

Des variables faciles d'accès pour un algorithme prédictif

L'application offre donc deux services de prédiction : tout d'abord en ce qui concerne le temps restant avant la fin possible d'un embouteillage, et ensuite le temps restant avant le début possible d'un nouveau. Pour cela, les chercheurs ont créé un algorithme de probabilité prenant en compte différentes variables répertoriées sur une période de deux ans. Parmi celles-ci on retrouve notamment l'heure, le jour de la semaine, les conditions météorologiques, la saison, les vacances et les grands événements sportifs. Ces différentes variables ont été comparées au nombre d'incidents constatées par le département des transports de Washington sur leurs périodes d'apparitions. En résulte des prédictions majoritairement fiables à 15 minutes près. Et avec le faible taux d'erreur, ils ont également développé un outil de prédiction d'incidents surprises (incidents indépendant des variables) avec le même algorithme. Celui-ci se base en particulier sur les rapports d'incidents surprises fournies également par le département des transports.

Temps restant avant la fin ou le début d'un embouteillage

D'un point de vue graphique, l'application s'apparente à n'importe quel service d'information trafic, avec un carte des autoroutes des alentours de Seattle et de la ville de type GPS et les routes identifiées en vert, et les difficultés en rouge. Pour ce qui est des deux éléments prédictifs : deux représentations graphiques sont possibles. Soit l'application indique la durée possible d'un embouteillage, en affichant à côté de la zone de perturbation correspondante une horloge rouge indiquant le temps restant avant la fin de la difficulté. Soit elle indique le temps restant avant un possible encombrement des voies, en affichant cette fois vers les zones vertes correspondantes une horloge verte indiquant le temps restant avant le début de la difficulté. Et pour les incidents surprises, les chercheurs les ont simplement placés aux endroits où ils pourraient survenir et se démarquent par un point d'exclamation ajouté sur les horloges.