Le Ministère des Affaires Internes et des Communications du Japon a décidé de tester en grandeur nature, dans une zone urbaine d'Hokkaido ou d'Okinawa (les 2 villes préfectures sont candidates pour ces tests), le concept de l'Internet Ubiquitus, autrement dit l'information partout, pour tout le monde et à tout moment.

Dans cette zone urbaine, le concept de l'Internet Ubiquitus sera appliqué à diverses situations de la vie quotidienne. Pour acheter ses légumes par exemple, il sera possible d'utiliser son téléphone portable pour scanner les produits (via des "IC tags" : integrated circuits tags), et ainsi obtenir des informations telles que le nom du producteur et la façon dont a été cultivée le produit. Des détecteurs seront installés le long des rues pour contrôler le mouvement des piétons. Ces informations seront envoyées à des terminaux intégrés dans les voitures afin de mieux contrôler leur vitesse et éviter des accidents de la route. Autre situation testée. La protection et l'assistance aux personnes âgées et vivant seules. Une catégorie "senior" très représentée au Japon. Elles pourront recevoir de l'assistance médicale si nécessaire via des détecteurs et des réseaux sans fil. Leur tension et les rythme cardiaque pourront être transmis à un hôpital, facilitant ainsi pour le médecin-traitant le diagnostic et le traitement face à l'apparition de symptôme anormaux. Ce test en grandeur nature va impliquer des entreprises privées, notamment des opérateurs de télécoms, mais aussi des médias, des fabricants de machinerie électrique, des constructeurs automobiles et chose intéressante également, des sociétés de capital risque. Ce qui est intéressant dans cette expérience est que cette mise en situation permettra d'appréhender un peu mieux le style de vie de la future société japonaise à l'heure de la "Société Ubiquitus", le programme national de développement des technologies au Japon. [via : Japan Times] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi