Les internautes sont de plus en plus nombreux à avoir vu ou s'être prêté à l'expérience de jouer à un module ludique proposé par une entreprise dans un but commercial. Cela, notamment sur des réseaux sociaux.

Le jeu confirme son rôle dans la communication

Les Français jouent de plus en plus sur des plates-formes de réseaux sociaux comme Facebook (20% environ) et sur leur téléphone mobile (13%). C'est ce qui apparaît dans un sondage Ifop mené pour le compte de L'Atelier. L’âge n’est désormais plus une barrière ou un critère pour jouer. Autre chose : près de la moitié des sondés ont le souvenir d’avoir déjà vu une publicité sous forme de jeu sur Internet et un tiers d’entre eux soulignent même que cela c’est reproduit plusieurs fois. Un fait à prendre en compte par les entreprises. "Même si les Français ne portent pas d’opinion particulière quant à l’utilisation de ce type de publicité dans le jeu ou par le jeu, cela semble être un marché porteur pour les entreprises", souligne Philippe Torres, Directeur des Etudes et du Conseil pour L’Atelier.

Valoriser sa présence sur la toile

En effet, on constate que parmi les gens qui jouent à des jeux vidéo, 35 % ont déjà joué à des jeux en ligne parrainés par des grandes marques. Comme l’explique  Philippe Torres, "les plates-formes de médias sociaux et les jeux en ligne rassemblent beaucoup de gens. L’objectif pour les entreprisse est d’y être présentes pour valoriser leur contenu" Il ajoute notamment qu'"elles doivent considérer le jeu numérique comme un des médias mis à leur portée pour diffuser leur message ou leur image de marque ".

La publicité en ligne, un passage obligé ?

D'autant que la publicité en ligne reste une opportunité d’affaires importante sur Internet. "Aux USA, le e-commerce représente moins de 4 % du marché total, alors que la publicité en ligne représente 13 % ", poursuit Philippe Torres. L’enjeu pour les entreprises est donc d’arriver à valoriser les contenus qu’elles mettent en ligne, afin d’utiliser ces nouveaux canaux pour être visibles, et le jeu en fait partie. C’est donc l’occasion de développer des mécanismes de formation et de vente de biens virtuels via des plates-formes de jeu, ou encore de recruter. Un tiers des répondants se disent en effet prêts à participer à une démarche de recrutement par le jeu en ligne. 

Rédigé par Maxime Besson Vivenzi