Démagogie ou réelle efficacité ? La police écossaise tente de lutter contre la délinquance juvénile et d'améliorer l'image de ses membres auprès de la jeunesse en organisant des concours de jeux...

Démagogie ou réelle efficacité ? La police écossaise tente de lutter contre la délinquance juvénile et d'améliorer l'image de ses membres auprès de la jeunesse en organisant des concours de jeux vidéo. Seuls les adolescents à la conduite irréprochable ont le droit d'y participer et d'éventuellement remporter les lots mis en jeux.

L'initiative revient à la brigade " Youth Action Team " de la police d'Edimbourg, spécialisée dans la lutte contre la délinquance juvénile. Choisissant de manier la carotte plutôt que le bâton, elle a décidé d'organiser des tournois de jeux vidéo entre jeunes des quartiers difficiles et policiers avec, à gagner, des jeux vidéo récents.

Condition sine qua none pour avoir le droit de participer au concours, organisé tous les week-ends : s'être bien tenu pendant la semaine. Une conduite irréprochable est le prix à payer pour avoir le droit d'affronter un officier de police sur un terrain de foot ou un circuit automobile virtuels.

Trente adolescents connus des services de police pour leurs turpitudes ont été sélectionnés et, selon Rod Robinson, l'un des officiers en charge de ce test, les plaintes les concernant auraient diminué de 50 % sur la période du tournoi, reconduit tous les week-ends pendant cinq semaines. Edimbourg se félicite de ce succès et envisagerait même de renouveler l'opération ailleurs. "Cela leur a permis de comprendre que nous n'étions pas juste des policiers en uniforme", explique-t-il, ajoutant que le lien entre les adolescents et les policiers avait changé.

Une question demeure en suspens : Que se passe-t-il lorsque le tournoi est fini et qu'aucun autre n'est annoncé ?

(Atelier groupe BNP Paribas - 20/01/2006)