En créant cette société, Jean-Chistophe Manuceau est devenu chercheur d'information sur le Net à plein temps "le client se connecte sur mon site pour formuler sa question et obtient une réponse dans...

En créant cette société, Jean-Chistophe Manuceau est devenu chercheur d'information sur le Net à plein temps "le client se connecte sur mon site pour formuler sa question et obtient une réponse dans les 24 h. Rien à voir avec un moteur de recherche, je réfléchis comme un humain et je fournis des réponses personnalisées ... Dès que j'ai fait mes premiers pas sur Internet en 1995, je me suis aperçu que j'avais un don pour dénicher l'information en ligne". Après avoir testé gratuitement 544 demandes, Jean-Christophe Manuceau a décidé de facturer la recherche 69 F. En moyenne, il reçoit 20 questions chaque jour en anglais ou en français. Toute la journée, il jongle avec les moteurs de recherche, les annuaires, les plates-formes et les métamoteurs. Il archive systématiquement le résultat de ses explorations "je me constitue ainsi thème par thème une cartographie d'Internet, ce qui me permet d'être plus rapide de jour en jour". Bien sûr, les demandes les plus fréquentes concernant notamment les sites d'offres d'emploi, le téléchargement gratuit de logiciels, les SOS d'internautes ne trouvant pas une adresse électronique ... sont les plus faciles à satisfaire. Jean-Christophe reconnaît un taux d'échec de 10 % "je propose alors d'effectuer gratuitement une autre recherche". Le plus souvent, l'insuccès provient de l'imprécision de la question. Il se donne deux mois pour juger de la viabilité de son entreprise "si ça marche, je louerai un local pour y mettre deux ordinateurs et je recruterai un assistant". (Le Monde - 26/03/1999)